Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Maître Dufour, l’avocat français qui fait sauter tous vos PV

    Le cabinet d’avocats de Maître Sébastien Dufour a décidé d’automatiser les recours et fait le boulot à votre place. À gagner : des économies et un permis toujours sauvé.

    Avec lui, tout est permis. Bureaucratie… Rien que le mot file des boutons et décourage. Pourtant, seulement 4 à 5% des contraventions de radars sont contestées chaque année. Dommage : 90 euros et un point dès le premier niveau de dépassement, on pourrait être motivé de défendre son bout de gras. Plus encore, lorsque votre boulot, votre famille ou des passagers en covoiturage dépendent de votre transport chaque jour, la mise à pied que représente la perte d’un permis de conduire est lourde de conséquences.

    Profitant de la loi de 2015 assouplissant les recours, le cabinet d’avocat Dufour & associés a lancé en 2016 un service pour contester à votre place verbalisations et PV de radars automatiques : ça s’appelle Easy-rad.

    Super-avocat à votre secours. Un formulaire à remplir en ligne et un coût fixe de 54 euros par infraction, et vous passez la main à un spécialiste. Le cabinet de Maître Sébastien Dufour s’occupe d’envoyer le courrier de contestation, suivre votre requête et vous représenter si le tribunal demandait une convocation. Car toute contestation débouche sur trois possibilités :

    le classement sans suite : c’est la relaxe. Vous avez gagné minimum 35 euros en fonction de l’infraction et vous conservez un permis intact.
    la condamnation par ordonnance : vous devez payer mais vous ne perdrez pas de point car Easy-rad invoquera l’impossibilité du Ministère public d’apporter la preuve que vous étiez au volant, ce qui lui sera difficile si vous n’avez pas été interpellé.e par la maréchaussée.
    la convocation au palais de Justice : regardons les choses en face, c’est mal parti pour votre permis. Consolation, Easy-rad ne prendra aucun frais supplémentaire.

    Sans suite ou sans fuite ? Donc on ne peut pas perdre ? Vous non, en effet. L’État par contre semble ne pas trouver le manque à gagner à son goût… On les comprend un peu : Easy-Rad aurait déjà évité la perte de 33 000 points alors que le nombre de radars a encore augmenté. Le Conseil constitutionnel s’interroge sur le bien-fondé de l’amendement de 2015 et envisage de faire réécrire la loi après l’été. D’ici là, Maitre Dufour continue son combat sans lever le pied.

    Notons également qu’il est toujours possible de contester soi-même sur le site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infraction. C’est gratuit mais il vous faudra gérer les courriers en accusé réception et consigner l’amende pour preuve de bonne foi – donc la payer en attendant qu’on vous reconnaisse non-coupable – et se préparer à aller au tribunal. Bref, de la bureaucratie. Tout ce qu’on aime…

    Crédit photo Maître Dufour / Le Parisien

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.