Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Les maisons cachées, nouvelle tendance 2018

    L’époque est au « m’as-tu-vu » et au bling bling ? Il est peut-être temps de prendre tout le monde à revers grâce aux « maisons miroirs ». Depuis trois ans, ce courant architectural séduit de plus en plus d’adeptes de la discrétion et du retour à la nature avec des créations qui se fondent dans l’environnement.

    Tu me vois, tu me vois pas. Le principe est simple : comme les vitres teintées d’une voiture, les murs des créations à découvrir ci-dessous reflètent le monde extérieur. C’est ainsi l’un des grands fantasmes de l’homme qui se réalise enfin, voir sans être vu. Au-delà de l’aspect voyeuriste, les maisons invisibles présentent un atout esthétique indéniable : elles s’intègrent parfaitement au décor naturel et ne polluent plus visuellement ; ce qui, dans certaines régions pas encore ruinées par les programmes immobiliers, permet une osmose apaisante, non seulement pour les propriétaires, mais aussi pour les voisins. La preuve par dix, ci-dessous.

    Le Tree Hotel, en Suède. Chasseurs et écologistes se retrouveront tous dans le « Mirror Cube » créé par l’agence Tham & Videgård, qui permet à chacun de surplomber la forêt dans un carré magique.

    La House of Mirrors, en Écosse. Hélas éphémère, cette création du sculpteur allemand Ekkehard Altenburger se mariait parfaitement à l’environnement aquatique. Mais forcément, avec les marées, difficile de vivre sereinement à l’intérieur…

    Le Liquid Pavilion, au Portugal. Ici, les façades du bâtiment sont des miroirs et la maison est posée à proximité d’un lac. Elle fait partie de l’exposition architecturale Live Uncertainty qui se déroulait début 2018.

    La maison en kit ÖÖD, en Estonie. Notre préférée, de loin, car cette maison miroir est non seulement pleinement fonctionnelle, mais livrable partout pour la modique somme de 33 000 €. En revanche, il faudra la monter vous-même, mais la société promet qu’il suffit de huit heures pour poser vos pieds sur le canapé (qui est d’ailleurs livré avec la maison). Le petit bonus : pas besoin de permis de construire.

    La maison Mirage, en Californie. On s’imagine bien en Provence avec la création de l’artiste Doug Aitken. Présentée l’an dernier dans le cadre de l’expo Desert X, en Californie, cette création est l’un des plus beaux exemples de « 100% vitré ».

    La House wz2, en Allemagne. Un bon exemple de recyclage avec cette maison des années 1950 rénovée par l’architecte Bernd Zimmermann pour un couple de jeunes mariés. On n’ose imaginer la tête des voisins qui, furieux, ne pourront même pas taguer la maison…

    La Casa invisible, en Autriche. Fabriquée à partir de panneaux en bois locaux et de structures préfabriquées, la maison créée par le bureau autrichien Dulgab Meissl Associated Architects est l’archétype de la maison de nuit, parfaite pour avoir l’impression de dormir à la belle étoile sans avoir à se taper les -10°C.

    La Casa Brutale, en Grèce. Brutale, brutale… faut voir. Cette maison, qui n’existe pour l’heure que sur plan, est issue du cerveau malade des architectes du studio grec OPA. Si elle est invisible, ce n’est pas grâce à ses murs transparents, mais tout simplement parce qu’elle est incrustée directement dans une falaise. On souhaite bon courage aux futurs propriétaires de cet hommage en béton au mouvement brutaliste (d’où le nom).

    Une maison en vitraux. Pour le fan d’Art Déco qui sommeille en vous, l’artiste américaine Neile Cooper a utilisé des matériaux de récupération puis créé sa propre cabane au fond du jardin, à la fois transparente et terriblement colorée. On vous l’accorde, il faut aimer les histoires de fées et/ou Le Seigneur des Anneaux.

    https://www.instagram.com/p/BRPD2IIAGVw/?utm_source=ig_embed

    Une cabane invisible en Californie. Attention à l’illusion d’optique, la cabane de Phillip K Smith III, plantée en plein désert, donne un peu le tournis et ce n’est pas à cause de la chaleur. Ici, le petit jeu a consisté à juxtaposer des bandes-miroirs et des planches de bois, de telle manière qu’on a l’impression que la demeure est transpercée par la lumière.

    Et si vous n’avez pas les moyens d’acheter l’une de ces maisons, rabattez-vous sur cette cape d’invisibilité. Bonne disparition.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.