En Hollande, les seniors vieillissent mieux dans ce village-maison de retraite
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Hollande, les seniors vieillissent mieux dans ce village-maison de retraite
Amélie Drouet |  30.05.2017
En Hollande, les seniors vieillissent mieux dans ce village-maison de retraite

Près d’Amsterdam, le village d’Hogeweyk est dédié aux personnes âgés, mais sans blouse blanche : les seniors atteints d’Alzheimer y mènent une vie presque autonome. Pionnier en 2009, il a inspiré des initiatives similaires au Danemark, en Italie et bientôt en Australie.

Démentiel. A Hogeweyk, 150 habitants sont atteints de démence sénile à un stade avancé. Pourtant ce petit village s’apparente à un quartier résidentiel normal : supermarché, coiffeur, théâtre, restaurant sont librement accessibles aux patients; et les coiffeurs, caissières et 250 autres employés, bénévoles et aides-soignants ont été formés pour s’occuper des personnes atteintes de démence, mais sans les tenues hospitalières déprimantes. Conclusion :

-80% de neuroleptiques pour les malades depuis 1993

Détox. Libres de se promener dans le village, les résidents ont plus d’exercice physique, d’air frais et de contact social (les cafés et théâtres sont ouverts au public) ce qui les rend moins agressifs et plus autonomes. Le chiffre qui tue (sic) : les fondateurs d’Hogeweyk ont constaté une baisse de 80% de la prise de neuroleptiques pour les malades depuis 1993.

Comme à la maison. Les logements se déclinent en différents styles : urbain, culturel, bourgeois… Après un entretien, les malades sont placés selon leur style de vie. En donnant la possibilité aux malades de participer au fonctionnement du foyer (courses, cuisine, ménage), Hogeweyk offre une routine plus ou moins autonome aux résidents. L’équipement urbain est adapté à ces résidents : des ascenseurs avec capteurs dispensent de se rappeler le bouton de son étage et de la musique, très présente, stimule les riverains. Mais avant tout, l’objectif reste de recréer un cadre de vie familier.

Le groupe d’assurance Vivium gère cet EHPAD depuis 2009 avec un cofinancement du gouvernement néerlandais. Avantage : la sécurité sociale locale prend en charge cette prestation d’accueil. Ça donne envie d’aller faire un tour du côté de chez qui déjà ?

Alzheimer Pays Bas seniors

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire