Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Maël, 15 ans, plus jeune aviateur de France

    À l’âge où vous révisiez votre code pour passer la conduite accompagnée, cet ado a décroché son brevet de pilote. Désormais, il vole en solo.

    La loi est formelle : l’âge minimum pour avoir le droit de piloter seul est de 15 ans. Collégien à Brest, Maël Trébaol a donc fait le nécessaire et vient de décrocher la timbale : obtenir son brevet d’initiation aéronautique (BIA) le jour de son 15e anniversaire.

    Des galons bien mérités si l’on en croit Jean-Marie Jacq, son instructeur, qui déclarait au Télégramme le trouver « phénoménal ». On le croit volontiers : passionné d’aviation depuis ses 10 ans, le jeune Finistérien a seulement commencé ses entraînements hebdomadaires en octobre 2017.

    L’étoffe des héros. Enfant, il demandait à visiter les cockpits des avions où il montait. Plus tard, il passait ses samedis à regarder les décollages à l’aéroport. L’automne dernier, il s’inscrivait à l’aéro-club de Guipavas et voilà qu’il vient de prouver son sang-froid et sa précision, seul aux manettes d’un biplace Aquila AT01.

    Le brevet de base en poche (celui de vol pour le moment), Maël doit désormais cumuler 4 heures de vol en solo, et réussir 20 atterrissages pour valider ce diplôme. Ensuite, il deviendra pilote. Dans un monde où les drones slaloment entre les voitures volantes, on vient sans doute de trouver le chef d’escadrille.

    Crédits photos : Le Télégramme – P. BOHEC

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.