Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Madeline cultive des cerveaux humains

    Et ça parait assez simple

    Pendant que les parisiens se mettent au jardinage, que les toits de la capitale se couvrent de potagers et que les jardins collectifs ornent les bas d’immeubles; Madeline, elle, cultive dans son laboratoire des cerveaux humains. Cette neurobiologiste basée à Cambridge en Angleterre aligne déjà 300 cerveaux qu’elles conservent dans des boîtes de Pétri (de petites boîtes cylindriques en verre). A terme, Madeline Lancaster entend profiter de ses créaations pour travailler sur l’autisme.

    Me and the Minibrains from @techreview #girlswithtoys pic.twitter.com/t0TpbVvdEY

    Petite, elle fréquente de près les neurones grâce à son père chercheur dans le milieu médical. Depuis sa passion pour les cellules biologiques prend forme et se concrétise aujourd’hui. Avec ses cortex en bocal. Ses mini-cerveaux âgés de 3 mois ont déjà développé 2 millions de neurones, ce qui n’est pas rien lorsque l’on sait que le cerveau d’une souris en contient 4 millions. « Aujourd’hui ils ressemblent plus à de petits pop-corn qu’à de réel cerveau humain mais en fabriquer n’est pas aussi compliqué qu’on l’imagine. »

    Madeline délivre même sa petite recette pour cultiver ses propres cerveaux, puisque « tout le monde peut fabriquer son propre cerveau en quelques mois. »

    On vous livre la recette. Donc, pour concocter un cerveau, il vous faut :
    – Des boîtes de Pétri et de l’alcool pour tremper votre recette dedans.
    – Ensuite, des cellules (un morceau d’ongles, un poil de nez, ou un morceau de peau). Notez bien que seules les cellules souches (celles qui sont capables de se renouveler) sont utilisables pour réussir votre expérience. Donc il va falloir transformer votre cellule en une cellule souche. Pour cela, il faut un sérum qui permet le renouveau cellulaire pour que votre cellule revienne au stade embryonnaire. En ce qui concerne les sérums, vous avez le choix dans le marché actuel.
    – Puis patienter une semaine, les cellules vont ressembler à de toutes petites balles. Les mettre dans un nouveau récipient et les nourrir comme des petits poissons. Elles vont ensuite se transformer et là il faudra attendre 3 mois pour voir que ces petites balles se transforment en mini-cerveaux à millions de neurones.

    Une fois cultivés, ces cerveaux « primaires » nous permettront de comprendre la manière dont se développent nos cerveaux sur le plan biologique.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.