Made in Montpellier : voici le premier jet-ski électrique à conduite assistée
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Made in Montpellier : voici le premier jet-ski électrique à conduite assistée
Hilaire Picault |  06.12.2019
Made in Montpellier : voici le premier jet-ski électrique à conduite assistée

Pas besoin de savoir barrer, ce scooter des mers zéro émission possède un foil assisté par ordinateur. Foncez, il est présenté en avant-première au salon Nautique international de Paris.

Planète bleue (sans) pétrole. Cette invention n’aurait jamais vu la couleur irisée de la Méditerranée s’il n’y avait pas eu Vincent Dufour. Océanographe de métier, il s’échine à innover pour sauver la biodiversité des mers depuis des années. Sa précédente société concernait l’élevage de poissons de haute mer sur nos côtes ; cette année il lance Néocean, une startup qui s’attaque à un fléau plus global : la consommation énergétique et la pollution inhérentes aux sports nautiques.

Apprendre à voler. Good news, il existe déjà une solution pour réduire ces deux empreintes. C’est le foil, un aileron permettant aux embarcations de voler au-dessus de l’eau et ainsi réduire leur consommation. Par effet domino, le bateau devient plus léger et on peut alors se satisfaire d’un moteur électrique plus propre. Seul problème : maîtriser le bateau en vol n’est pas une manœuvre évidente pour tout le monde. Un frein pour réduire l’impact environnemental. « Les foils ne doivent pas être limités aux marins les plus sportifs », clame Vincent Dufour qui a réuni une équipe d’ingénieurs pour inventer le premier bateau électrique à foil auto-régulé par intelligence artificielle.

L’Overboat est un catamaran monoplace de 3,10 mètres, doté d’un moteur électrique 4,5 Kw à super rendement (1 Kw/kg). Dessous, des foils en T inversés, mieux profilés et moins encombrants et un système de pilotage automatique nautique. Ce dernier fonctionne comme les véhicules autonomes : « Des capteurs analysent la position du bateau sur l’eau – vitesse, altitude, tangage, roulis, etc – et un algorithme fait des calculs et envoie des signaux de contrôle au foil articulé. » Cette auto-régulation assure la stabilité du bateau même à des skippers débutants. D’ailleurs, il est homologué en catégorie D, donc peut être conduit sans permis bateau.

Ainsi armé pour les pires vagues, l’Overboat peut croiser à une vitesse maximale de 15 nœuds (26 km/h). La batterie 70 Ah garantit jusqu’à 35 kilomètres de distance à une vitesse moyenne de 12 nœuds. Conçu à Montpellier avec le concours des laboratoires de l’université et fabriqué en partie à Balaruc-les-Bains, l’Overboat est présenté pour la première fois au Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre.

En prévente à partir de 35 000 euros, Néocean vise les propriétaires de yacht en premier lieu mais aussi les flottes de scooters des mers à louer, sur les côtes. Une glisse respectueuse de la mer est en train de sortir de l’eau.

électrique jetski Montpellier nautisme

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire