Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Luttons contre l’uniformisation avec ces accessoires à clipper asbolument partout

    Passionnée de mode et de design, Laura se lance à 31 ans dans la création d’un accessoire de mode malin qui limite la surconsommation et évite la morosité. Dire que vous allez en pincer pour ces clips nommés Clap, ce serait une bonne accroche.

    Un clic et c’est chic. Est-ce parce que Laura Freeland travaille dans l’industrie du parfum qu’elle a le nez creux ? En tous cas, cette Parisienne a flairé une tendance look en se lançant dans la création de Clap, des bijoux à clip qu’on peut accrocher sur n’importe quoi : lacets de chaussures, revers de col, bandoulières de sac…

    D’un coup, ce qui était uniforme devient unique, et être détourné : ce n’est plus de la personnalisation mais un hack de votre look avec des nœuds papillon, des motifs fantaisies ou des pompons glamours. Comme le dit sa créatrice : « Il faut suivre son instinct, sa passion et prendre les rênes de son existence… Make it clap ! » À terme, Laura voudrait lancer une gamme dédiée aux animaux. En tous cas, elle a ouvert les cages de son imagination le jour où elle a décidé de lancer ce projet.

    Freelandises. « Cela ne sort pas non plus d’un chapeau car depuis sept ans je crée, en parallèle de mon travail, des robes de mariées mais aussi des bijoux fantaisies vendus à des marchés de créateurs. » À l’origine, Clap était un cadeau fait maison pour ses témoins de mariage. Puis, voyant comme chacun trouvait une place différente et originale à ces accessoires, Laura Freeland a élargi la gamme et veut aujourd’hui lancer une production conséquente. C’est la raison pour laquelle cette touche-à-tout a créé une collecte sur KissKissBankBank. Car ce n’est pas tout d’inventer des bijoux qui claquent autant qu’ils clappent, il faut aussi penser au packaging pour expédier dignement ces petites trouvailles.

    « Je ne voulais plus fabriquer les modèles moi-même, pour accorder plus de temps à la création et au reste. Donc à partir d’un dessin technique, j’ai cherché des fournisseurs capables de répondre à mes contraintes. » Sept mois de recherche plus tard, le résultat est au bout de ses doigts. Maintenant, elle envisage des co-branding avec des marques de maroquinerie et de déco.

    De l’envie à l’environnement. Vous y voyez un truc de plus qui va rejoindre vos placards ? Vous faites fausse route : en clippant un Clap, vous avez le pouvoir de renouveler une fringue délaissée ou de faire varier chaque jour votre seule paire de chaussure de saison. Cela vous évitera de jeter un coup de cœur trop vite passé ou de sauter sur la première variation de gamme aux prochaines soldes, et c’est toujours ça de pris pour l’environnement. Voilà qui ne va pas ralentir votre plaisir de chiner les vide-greniers, mais cette fois ce sera pour trouver ce qui va avec vos claps…

    Le site sera en ligne en novembre, en attendant suivez Clap sur Instagram et sur Facebook.

    Pour soutenir Clap, et précommander vos clips, c’est par là.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.