Londres veut rémunérer les citoyens qui dénoncent les chauffeurs-pollueurs
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Londres veut rémunérer les citoyens qui dénoncent les chauffeurs-pollueurs
Hilaire Picault |  21.08.2019
Londres veut rémunérer les citoyens qui dénoncent les chauffeurs-pollueurs

Pour lutter contre la pollution, Londres envisage d’inciter à la dénonciation des conducteurs trop paresseux pour tourner leur clé au feu rouge.

Shame, shame, shame… La délation et la France, c’est hélas une longue histoire… À Londres on y réfléchit aussi, mais pour la bonne cause. Ainsi, le think tank radical Bright Blue a-t-il soumis une proposition de loi pour durcir le ton envers ceux qui polluent à l’arrêt. Ces politiques extrêmes proposent de rémunérer quiconque peut prouver qu’un automobiliste n’éteint pas son moteur au feu ou dans les bouchons.

pieton arhitectură drum trafic stradă mașină oraș clădire oraș zgârie-nori urban peisaj urban centrul orasului ocupat transport transport vehicul turn Reper auto BANDĂ transport public Regatul Unit Londra infrastructură te grabesti Zona urbană

Selon le Guardian, pour bénéficier de cette prime, il suffira d’uploader sur une plateforme web une vidéo (par exemple filmée par smartphone) où l’on voit l’immatriculation de la voiture fautive. Le but étant de faire respecter la loi obligeant à couper son moteur à l’arrêt, et notamment les livreurs et chauffeurs de car.

En échange de sa vidéo de preuve, le dénonciateur recevra 25% du montant de l’amende versée par le contrevenant.

Émission impossible. La ville de New York avait déjà lancé une telle plateforme permettant à un corbeau de gagner 9000 dollars en signalant 120 fauteurs. De son côté, Bright Blue réclame aussi la suppression de la TVA sur les voitures électriques afin d’accélérer la transition électrique, et l’abaissement de la vitesse autorisée de 50 à 30 km/h en ville. Toutes ces mesures étant réunies sous le nom “Émission impossible“.

Bientôt chez nous ? Le doute est plus que permis. La dénonciation est moralement très mal vécue de ce côté de la Manche. D’autant qu’on a guère besoin de nos concitoyens, la France étant équipée de tout un arsenal répressif qui pourrait s’intéresser à ce cas précis (Paris opère déjà un réseau de vidéo-verbalisation très efficace pour surveiller les contrevenants). Autre option : régler les radars anti-bruits pour détecter qui vibre alors que le feu est rouge. Tout un arsenal, on vous dit…

 

Angleterre CO2

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire