Londres inaugure la première rue anglaise interdite aux voitures à essence
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Londres inaugure la première rue anglaise interdite aux voitures à essence
Vincent Pons |  02/01/2020 18:02
Londres inaugure la première rue anglaise interdite aux voitures à essence

Au cœur de la City, moteurs diesels et à essence n’auront plus leur place et devront la céder aux moteurs électriques et vélos le temps d’une rue certifiée "0 émission".

London Time ! La sixième ville de France, selon le Premier Ministre actuel, continue sa lutte contre un air vicié. Après avoir sérieusement pensé à interdire les voitures dans certains quartiers, l’hypercentre londonien va se doter à partir du printemps 2020 d’une rue « zéro émission ». Située sous le complexe immobilier Barbican, Beech Street sera la première rue du Royaume à connaître un environnement sain de véhicules polluants. Annoncée le lundi 16 décembre dernier par la City of London Corporation (CLC), l’initiative va durer 18 mois et sera une façon d’offrir un air moins pollué aux habitants et de mesurer l’impact sur sa qualité. 

Toxicity. Choisie pour sa forte affluence et son fort niveau de pollution, Beech Street connaîtra un changement drastique durant le temps de l’expérimentation. L’impact de l’interdiction sera scruté sur la qualité de l’air ainsi que l’évolution du trafic. À l’approche de la rue, les habitants seront avertis par des panneaux et signaux des meilleures déviations pour éviter les bouchons le plus possible. Seuls les véhicules d’urgence, bennes à ordures et livreurs bénéficieront d’une dérogation et pourront emprunter cette route. 

Résultat de recherche d'images pour "Beech Street cars"

« It’s our project. » La City londonienne prévoit d’étendre l’interdiction de circuler aux véhicules polluants dans d’autres parties de la ville. D’ici 2022, selon le CLC, d’autres zones apparaîtront et la vitesse sera réduite à 25 km/h. Ces changements seront accompagnés de l’installation de nombreuses bornes de recharge dans la ville afin d’accueillir les véhicules électriques. Malheureusement, vous aurez beau conduire une citadine électrique écoresponsable, vous devrez tout de même payer le péage urbain londonien qui, lui, est obligatoire pour tout le monde.

Londres Trafic urbain zone faible émission

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !