Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L’intelligence artificielle, nouveau dépisteur du cancer

    La tumeur maligne ne sera plus aussi rusée

    Loin des fictions vidéoludiques et de ses incarnations sur grand écran, l’intelligence artificielle peut également dépister le cancer.

    Contrairement à ce que l’on peut généralement penser, identifier la présence de cellules cancéreuses dans des échantillons sanguins n’a jamais été une tâche facile. Les médecins injectent en général des produits chimiques pour les faire ressortir mais par la suite, l’échantillon devient inutilisable pour d’autres tests. De sorte à ne plus détruire ses sources prélevées sur les patients, des chercheurs de UCLA (l’université de Californie-Los Angeles, NDLR) ont développé une technique s’appuyant sur la technologie d’un microscope spécial et celle d’un algorithme d’intelligence artificielle pour dépister le cancer dans ces fameux échantillons. Oubliez le manuel du petit chimiste en herbe, le concept est au final très simple à comprendre.

    La dernière invention des chercheurs ? Un microscope à étirement temporel photonique. Oui, un tel nom pourrait aisément correspondre à l’un des nombreux gadgets du Doctor Who, et pourtant, nous parlons bien d’une révolution dans la recherche médicale. Tel un super-appareil photo, cet outil innovant capture des centaines de milliers d’images toutes les nanosecondes. Difficile de rivaliser avec une telle chose, même lorsqu’on maitrise Instagram sur le bout des doigts. Les clichés sont ensuite envoyés dans un ordinateur comme on transfert un fichier d’une clé USB à un disque dur. Le poste se charge ensuite de catégoriser seize caractéristiques des cellules photographiées, du diamètre à la circularité en passant par la quantité de lumières qu’elles absorbent. Tout cela parait miraculeux, mais le dispositif mis en place n’a rien d’impressionnant, lorsqu’on sait que des scientifiques ont créé une nanopuce qui peut soigner la paralysie.

    Une nouvelle méthodologie de dépistage à côté de laquelle l’intelligence artificielle de Matrix fait bien pâle figure. Qui plus est, des tests menés récemment par les chercheurs de UCLA à l’origine du concept sont formels, rapporte Popular Science : cette IA du dépistage du cancer se révèle 17% plus efficace que les outils d’analyse traditionnels ! Dans un communiqué de presse, les scientifiques déclarent même qu’ils pourraient effectuer des diagnostiques concrets auprès d’une plus grande vague de patients. Et mieux analyser leurs gènes permet de comprendre leurs mutations, et donc de développer de nouveaux traitements beaucoup plus efficaces. L’intelligence artificielle est-elle en passe d’anéantir le cancer ? Seul l’avenir nous le dira.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.