L'Île-de-France inaugure (enfin) sa première piste cyclable solaire
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
L’Île-de-France inaugure (enfin) sa première piste cyclable solaire
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  25/09/2019 11:15
L'Île-de-France inaugure (enfin) sa première piste cyclable solaire

Suite à une expérimentation lancée mi-janvier, le département de la Seine-Saint-Denis lance en grande pompe la première piste cyclable productrice d’électricité de la région, à Bobigny.

En matière de mobilité, qui a dit que tout se passait à Paris ? Certainement pas les Toulousains. Voilà plus d’un an, la ville rose lançait sa première route capable de produire de l’énergie solaire, soit bien avant l’Île-de-France qui, un peu à la bourre, cherche à rattraper son retard. Concrètement, c’est aujourd’hui en banlieue et plus exactement à Bobigny que le projecteur est de mise.

Le lundi 16 septembre, dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité, s’est ouverte une voie cyclable dotée de pavés solaires. Située sur le canal de l’Ourcq, la piste peu éclairée la nuit était source de danger, notamment sous les ponts. Mais ça, c’était avant l’installation par l’entreprise Colas d’un éclairage alimenté par une énergie propre. 

Piste Lumière. Par manque de place, le département était dans l’impossibilité de construire des panneaux solaires en hauteur et a donc dû innover. C’est alors qu’il a trouvé que la solution se trouvait sous ses pieds grâce à des dalles photovoltaïques sur une quinzaine de mètres, le long de la piste. Ainsi mises, les dalles produisent sur 50 m2 assez d’électricité pour alimenter l’éclairage, voire plus. 

L’énergie non consommée sera stockée dans des batteries du réseau Enedis afin d’être réutilisée. Selon l’entreprise Colas, cette électricité peut alimenter 440 foyers sans chauffage ou selon des Auvergnats, carrément alimenter une piscine municipale. 

Banlieue verte. En améliorant les conditions de circulation sur un axe utilisé pour des trajets à vélo domicile-travail, le département veut inciter les habitants à utiliser la bicyclette. Il s’est donné comme objectif d’aménager pour le vélo ses 343 kilomètres de voies départementales d’ici 2024, ceci grâce à un budget total de 150 millions d’euros. Qui a dit que la banlieue ne se donnait pas les moyens de remplir ses objectifs ?

Piste cyclable Route solaire

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !