Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Envie de tout plaquer ? Achetez une soucoupe flottante

    Cette fois, ça y est : votre misanthropie est à son maximum et vous cherchez une solution écoresponsable. Bougez pas : un architecte français a conçu une maison bulle qui flotte sur la mer (et qui peut même être immergée).

    En vente libre. Dans les eaux du port de Trébeurden, dans les Côtes-d’Armor, dérive cette demeure tout en rondeur. Elle n’a pas toujours eu une forme de soucoupe volante ayant amerri car ce projet a mis plusieurs années (lumière ?) pour arriver à nous : l’architecte naval Jean-Michel Ducancelle y travaille depuis 1995. Anthénea, sa maison aquatique mobile pour vivre en harmonie avec la mer, est enfin disponible à la vente.

    Anthénea est ronde et blanche, avec un toit en dôme et une terrasse périphérique. Modulaire, sa superficie varie mais le modèle standard (proposé à 500 000 euros) compte cinq pièces : un salon entièrement meublé, un solarium, une salle de bain avec baignoire ronde, une cuisine panoramique et, entièrement sous l’eau (!), une chambre avec un lit (forcément) circulaire.

    Confort et écoresponsabilité jusqu’à -30°C sous l’eau.

    Petits hommes… verts. L’idée de Ducancelle semble être de s’écarter de la terre pour mieux la respecter. Ainsi, la maison se déplace en mer, propulsée par un moteur de bateau électrique. Elle produit son électricité grâce aux panneaux solaires du toit qu’on peut compléter par une éolienne en option et un système de désalinisation d’eau. L’isolation est à l’image de l’étanchéité : infranchissable. Le fabricant annonce une résistance aux températures de -30°C à 40°C. Bref, comme le résumait Jacques-Antoine Cesbron, partenaire de Ducancelle dans ce projet, au salon du luxe de Paris 2017 : « Tout pour le confort et le bien-être d’une vie en harmonie avec la nature. »

    Élevons le niveau. Au-delà du faste, en ces temps de climat bouleversé, Anthénea apparaît surtout comme une solution de remplacement pour les constructions littorales qui se retrouvent en zones inondables suite à l’élévation du niveau des eaux. Ce n’est pas un hasard, d’ailleurs, si les deux Français proposent de relier les soucoupes entre elles pour créer une structure de village flottant. Si on se dépêche, pour une fois, cela pourrait être l’homme qui prend la mer.

    Plus d’infos : anthenea.fr.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.