" layout="nodisplay"> L’histoire carrée de la Lada, la mythique voiture soviétique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / L’histoire carrée de la Lada, la mythique voiture soviétique
L’histoire carrée de la Lada, la mythique voiture soviétique
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  04/04/2022 15:47
L’histoire carrée de la Lada, la mythique voiture soviétique

Le constructeur AvtoVAZ, plus connu sous le nom de Lada en France, a été une fierté nationale, pionnier dans l’industrie automobile. Ses modèles aux lignes carrées ont également marqué les esprits. Et semblent condamner à rester figés dans le temps, comme étant les symboles d’une époque révolue.

Made in Russia. C’était la voiture du peuple. Celle sur laquelle les Russes allaient pouvoir compter, même quand les températures seront glaciales. Et cette voiture allait être construite ici, en Russie. Durant les années 60, les cadres de l’URSS se rendent compte qu’ils ne sont pas en avance dans un secteur en particulier : la production automobile. Le hic ? Les Russes n’ont absolument aucune compétence dans ce domaine-là. Un partenariat est alors rapidement trouvé, dès 1966, avec le constructeur italien Fiat. Le projet est de bâtir, dans la ville Togliatti  — située à  900 kilomètres à l’est de Moscou sur la rive gauche de la Volga dans l’Oblast de Samara, une réplique de l’une des usines du constructeur italien. La firme AvtoVAZ (pour Voljskiy Avtomobilny Zavod) est née et dès 1970, les premières voitures sortent de l’usine.

Enfin, un premier modèle fabriqué à la chaine : la VAZ-2101, surnommée « Kopeika » en URSS. Un véhicule fiable et abordable à voir comme une réplique plus robuste de la Fiat 124. Durant sept ans, AvtoVAZ produit à peu de choses près la même voiture sous différents noms (VAZ-2102, VAZ-2103, VAZ-2104, etc.). Avant de lancer en 1977 la Lada Niva, peut-être encore aujourd’hui le modèle le plus connu de la firme.

La mère low-cost du SUV. La Lada Niva (« champ de blé » en V.O.) est un 4X4 agile, que certains considèrent aujourd’hui comme étant la « mère du SUV ». Si avant ce modèle, les voitures de Lada étaient des dérivées de Fiat, celle-ci a été imaginée par les ingénieurs soviétiques. Deux hommes, Piotr Prussov et Valeri Semushkine, ont l’idée d’installer une carrosserie et l’habitacle d’une berline sur une caisse autoporteuse. Plus petite et légère que les véhicules américains (Jeep) ou japonais, et surtout moins chère, la Niva est tout-terrain et polyvalente.

Pin by Nick Samjeske on Vehículos | Niva, Car ads, Motor car

Un coup de poker qui sera gagnant : le modèle séduit les conducteurs, notamment en Europe. « Voici une petite nouvelle sans complexe, d’origine italienne et de fabrication soviétique, qui dévale les escaliers, s’accroche sur le sable, s’anime dans la boue et barbotte sans suffoquer », peut-on lire dans un ancien article du journal Le Monde datant de 1978. L’engin, capable de rouler dans la neige ou de traverser les rivières, fait alors la fierté du régime soviétique. Séries limitées, prix abordable et coup de marketing : la Lada Niva devient populaire auprès des jeunes chébrans des les années 80.

La chute. Après la chute du mur de Berlin en 1989, le déclin commence. Comme l’indique Le Monde, « 650 immatriculations seulement ont été recensées en 1998, contre près de 30 000 en 1989 ». Les voitures qui sortent des usines russes n’ont pas évolué, et les conducteurs recherchent désormais d’autres styles. En 1994, le constructeur revient avec un nouveau modèle, le premier en dix ans. Mais après la chute du mur de Berlin et la fin de l’URSS, la Lada 110 n’est plus un véhicule qui fait rêver; les ventes s’effrondrent.
Et rien n’y fait : des organisations criminelles prennent le contrôle des usines, Lada croule sous les dettes et n’arrive pas à moderniser ses lignes de productions. Re-nationalisée, la firme AvtoVAZ poursuit cependant sa déchéance et ouvre ses portes à l’arrivée d’investisseurs étrangers. Les dernières tentatives de relance — notamment en 2015 avec deux nouveaux modèles — ne permettent pas au constructeurs de se remettre à plat financièrement. Aujourd’hui, un énième retour est prévu pour 2023 avec de nouveaux véhicules, et notamment une version 2.0. de la Lada Niva. Où comment miser sur le passé pour aller chercher le futur.

Behold! The women of Soviet car commercials! (PHOTOS) - Russia Beyond

 

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !