L'Europe veut interdire le moindre verre d'alcool avant de conduire
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
L’Europe veut interdire le moindre verre d’alcool avant de conduire
Robin Ecoeur |  14/10/2021 18:21
L'Europe veut interdire le moindre verre d'alcool avant de conduire

Pour limiter le nombre d’accidents sur la route, le Parlement européen préconise la limite des 30km/h dans les zones résidentielles ainsi qu’une tolérance zéro au volant. Boire ou conduire, il faudra (vraiment) choisir.

Entre 2010 et 2020, l’Union européenne s’était fixé un objectif : réduire de moitié le nombre de décès sur ses routes. Spoiler : il n’a pas été atteint (36% seulement). Alors pour parvenir aux résultats escomptés, le Parlement sort l’artillerie lourde. Le 6 octobre, il a adopté une résolution sur la sécurité routière en préconisant plusieurs mesures fortes : limitations des vitesse, tolérance zéro pour l’alcool au volant et des investissements dans les infrastructures pour améliorer la sécurité, « en se concentrant sur les zones où le nombre d’accidents est le plus élevé » rapporte le Parlement. Si cette dernière reste relativement flou à ce stade, les deux premières parlent d’elles-mêmes.

On pose le pied sur le frein. Pour la limitation, « la Commission devrait faire des recommandations [aux États] pour faire appliquer des limitations de vitesse garantissant la sécurité ». Elle préconise déjà une limitation à 30km/h dans les zones résidentielles ainsi que là où circulent un grand nombre de cyclistes et de piétons, notamment en ville (en France c’est déjà le cas à Paris, Rennes, Grenoble ou encore à Lille). Pour la commission, la vitesse serait un facteur clé dans 30% des accidents.

Concernant l’alcool au volant, l’Europe prône une tolérance zéro (pour rappel, en France, le taux est encore à 0,5 g/l, avec un taux abaissé à 0,2 pour les jeunes conducteurs), notamment parce que selon le Parlement, « l’alcool est en cause dans environ 25% des décès sur la route » en Europe. Il faut aussi dire que les chiffres varient d’un pays à l’autre. Par exemple en Suède, il est le plus faible du continent (18 morts par million d’habitants selon la commission) et le plus élevé se trouve en Roumanie (85 par million d’habitants). Pour info, la moyenne européenne se trouve à 42 morts par million d’habitants.

Parmi les autres pistes à étudier, celle d’un « mode de conduite sûre » est envisagée. Cela pourrait prendre la forme d’une application mobile à installer et mettre en route en voiture pour éviter les distractions (comme un mode avion). L’idée est pertinente si l’on se fie aux récentes études (ici et ici), qui affirment que les écrans et les téléphones sont plus dangereux que l’alcool au volant. Pour faire baisser le nombre de morts sur les routes, l’Europe incite aussi les états à déployer des modes de transports qui permettent de laisser la voiture au garage. Car le problème est souvent que la voiture reste indispensable pour se déplacer, faute d’alternatives viables.

Est-ce que la tolérance zéro est réellement l’une des solutions ? Est-ce que des éthylotests anti-démarrage pour éviter la récidive seraient, par exemple, une meilleure solution ? L’objectif annoncé par l’Europe est « zéro mort » pour 2050. A la votre.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !