" layout="nodisplay"> L'État pourrait utiliser les radars pour vérifier la validité de votre contrôle technique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / L’État pourrait utiliser les radars pour vérifier la validité de votre contrôle technique
L’État pourrait utiliser les radars pour vérifier la validité de votre contrôle technique
Robin Ecoeur |  13/12/2021 15:45
L'État pourrait utiliser les radars pour vérifier la validité de votre contrôle technique

D’après des informations révélées par le site Radars Auto, le gouvernement réfléchit à l’utilisation des radars pour vérifier si un conducteur flashé est bien à jour sur son contrôle technique. Si ce n’est pas le cas, une amende de 135 euros pourrait lui être envoyée.

Une voiture sur quatre ne serait pas en règle. Les automobilistes le savent bien : tous les deux ans, ils doivent faire passer un « contrôle technique » à leur voiture. Au total, 133 points sont alors vérifiés pour s’assurer que le véhicule est apte à rouler. Un passage obligatoire que de nombreux automobilistes ne font pas, ou alors pas toujours dans les temps, afin d’éviter d’avoir à mettre la main au porte-monnaie ou de devoir effectuer des réparations (s’il y a des défaillances, l’automobiliste a deux mois pour faire réparer sa voiture, ndlr).

D’après Ouest-France, qui reprend des chiffres du Conseil National des Professionnels de l’Automobile (CNPA), près de 560000 véhicules rouleraient alors que leur contrôle technique n’est pas valide. La sécurité routière estime que ce chiffre atteindrait en réalité 10 millions de voitures (sur près de 40 millions de véhicules en circulation en France).

Toujours plus. Pour sanctionner les conducteurs réticents à l’idée de déposer leur voiture dans un centre agréé, le gouvernement aurait eu une idée : utiliser les radars pour vérifier la validité du contrôle technique. Le « gouvernement va plancher sur ce dossier en examinant dans quelles conditions les radars automatiques pourraient être utilisés pour verbaliser les véhicules circulant sans contrôle technique », écrit le site spécialisé Radars Auto

Okay, mais comment ça marcherait ? Depuis octobre 2019, les radars sont en mesure de vérifier si un véhicule est bien assuré. Pour le contrôle technique, il s’agirait du même fonctionnement : une fois une voiture flashée, les radars pourraient aller vérifier dans une base de données si le conducteur est en règle sur ce point précis. Si le conducteur est hors délais, il pourrait recevoir une amende.

D’après le Code de la route, rouler sans contrôle technique valide entraîne une amende de 135 euros pour le propriétaire du véhicule, minorée à 90 euros si elle est payée dans les trois jours et majorée à 375 euros s’il y a un retard de paiement. Par contre, cette infraction ne vous enlève pas de point sur votre permis de conduire. S’agit-il d’une mesure pour améliorer la sécurité routière ou une manière de renflouer les caisses de l’État ? La réponse se situe sûrement entre les deux. Mais si le feu vert est donné, les automobilistes auront une raison de plus de montrer leur mécontentement. 

insolite Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !