L'Etat "offre" jusqu'à 6000 € de prime pour remplacer les scooters les plus polluants
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
L’Etat “offre” jusqu’à 6000 € de prime pour remplacer les scooters les plus polluants
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  29/11/2021 16:09
L'Etat "offre" jusqu'à 6000 € de prime pour remplacer les scooters les plus polluants

L’Europe réclame ce décret depuis 2014. Pour le contourner, le ministère crée une subvention pour les motards et de nouveaux radars.

C’était la petite phrase de l’été, et elle venait du décret soumettant les propriétaires de deux-roues motorisés au contrôle technique balayé de la main par le président de la République qui trouvait que « ce n’était pas le moment d’embêter les Français ». Finalement, plutôt que d’appliquer ce décret en 2023, le gouvernement a proposé d’autres mesures pour résoudre « les enjeux de sécurité routière, de lutte contre la pollution et le bruit » que génèrent motos et scooters.

6000€ cash. Présentées le 24 novembre par le ministre délégué aux transports, ces mesures incluent en particulier une prime à la conversion « pour l’achat de deux-roues électriques ou très peu polluants », ce qui inclut donc des motorisations thermiques neuves, jugées plus propres. Mise en place en 2022, la prime ne nécessitera aucune condition de revenu et pourra atteindre 6000 €, bien que les modalités n’aient pas encore été définies.

Pour lutter contre les nuisances des scooters, le ministre ajoute que des radars anti-bruits seront déployés – mais dans un but pédagogique – en parallèle du maintien des sanctions « pour les pots d’échappement non homologués ou trafiqués ». Enfin, le gouvernement va renforcer sa communication sur l’importance du port des gants et sur les dangers des angles morts afin que les automobilistes soient plus vigilants.

Choisis ta selle. Des mesures rapidement jugées insuffisantes et scandaleuses” par le collectif Ras-Le-Scoot parce qu’elles vont “subventionner massivement l’achat de véhicules thermiques” en faisant fi de la transition énergétique en cours. Mais on pourra surtout trouver injuste cette prime dont le montant maximal dépasse celle des voitures (plafonnée à 5000 € désormais) et allant à l’encontre de la subvention pour acheter un vélo électrique alors que les citadins qui se tournent vers les scooters font des trajets de 6 kilomètres en moyenne. Une logique du deux poids deux mesures qui fait que cette annonce ressemble plus à du clientélisme pré-électoral qu’à une véritable politique de transition en matière de mobilité.

Mobilité douce Scooter

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !