L'essence au sucre : un carburant propre sans coûter bonbon
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
L’essence au sucre : un carburant propre sans coûter bonbon
Henri Presson |  30.05.2017
L'essence au sucre : un carburant propre sans coûter bonbon

La fin du pétrole n’est qu’une question de temps; et une startup française vient de donner un grand coup d’accélérateur dans le virage de la transition énergétique : elle a mis au point un biocarburant à partir de résidus de l’industrie sucrière.

Rouler sans pétrole. Global Bioenergies veut transformer l’or blanc en or noir. Cette société française – la seule en Europe de genre – a développé un procédé de transformation de ressources renouvelables en hydrocarbures (par fermentation). Elle s’apprête à construire une usine d’où sortiront 50 000 tonnes d’isobutène, un composé chimique utilisé pour la fabrication de carburant.

« Pour vous donner une idée du volume, cela permettrait de faire rouler 1% des voitures en France », précise Bénédicte Robert, consultante en communication scientifique de l’entreprise.

C’est peu, certes, mais c’est un excellent début !

Un carburant renouvelable… Pour créer cette essence « verte », Global Bioenergies a reprogrammé le génome de bactéries pour leur permettre de convertir des déchets de l’industrie sucrière (mélasse de betterave, bagasse de canne) en isobutène. Cette substance sert à fabriquer du caoutchouc, du plexiglass, du plastique et de l’essence. On pourra donc rouler dans quelques années avec ce carburant biosourcé sans même avoir à modifier son moteur.

… et local. Rappelons-le, les biocarburants produisent deux à cinq fois moins de CO2 que les carburants pétroliers. Mais cette essence « sucrée » aura également l’avantage d’être produite à côté de chez vous, rappelle Bénédicte Robert : « L’idée, à terme, c’est de monter de nouvelles usines proches des ressources : champs de betteraves et forêts. Cela permettra d’éviter le transport et aurait donc un impact environnemental encore plus faible. » Une essence bio et locale : pour une fois, on ne pourra pas casser du sucre sur le dos du carburant !

Essence sucre

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire