Les voitures électriques sont-elles résistantes au grand froid ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les voitures électriques sont-elles résistantes au grand froid ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  11/02/2021 09:55
Les voitures électriques sont-elles résistantes au grand froid ?

Quand les températures chutent, l’autonomie aussi - parfois jusqu'à 20% de baisse. On peut l’éviter, mais il faut d’abord comprendre comment cela arrive.

Régulièrement, nous vous parlons des progrès faits en matière de batteries à électrolyte solide qui feront gagner de l’autonomie à nos véhicules électriques. L’hiver nous donne un bon exemple pour comprendre le gain qu’elles apporteront. Actuellement, les packs de batteries sont faits de piles lithium-ion, efficaces entre 0 et 45 °C. En dessous de cette température, les électrons sont comme ralentis. Deux conséquences à ce phénomène :

1. Des recharges moins efficaces. La batterie va mettre beaucoup plus de temps à se remplir une fois branchée. Pour ne pas perdre du temps, vous allez instinctivement recharger moins longtemps et cela finira par vous manquer. D’autant que, la recharge étant plus pénible, les constructeurs limitent ou désactivent aussi la récupération d’énergie par freinage, pour sécuriser leur véhicule. Autant d’autonomie en moins.

2. Une part de l’autonomie est comme immobilisée. Il reste de l’électricité mais elle est inutilisable à cause du ralentissement de l’électrolyte. Imaginez l’électricité de votre pack de batterie comme un liquide visqueux facile à puiser pour votre moteur quand il est chaud, mais qui devient épais en refroidissant. En dessous de 0°, non seulement pomper ce liquide devient complexe mais une part resterait comme « collée » dans sa cuve sans qu’on arrive à le récupérer.

Les études varient mais on considère qu’au moins 18,5 % de l’autonomie maximale est perdue. Cette déperdition dépend aussi des véhicules et peut aisément atteindre 30 % voire 50 %…

Les modèles récents de voitures électriques tiennent compte de ce phénomène et réchauffent leur batterie pour garder l’électricité accessible. Paradoxalement, cette solution consomme aussi de l’énergie. C’est là que l’innovation des électrolytes solide offrira une efficacité de -20 °C à +100 °C.

En attendant, le meilleur conseil qu’on puisse vous donner, c’est de garder votre voiture chaude. Ne descendez pas sous 20 % d’autonomie par grand froid pour être sûr de pouvoir démarrer, et branchez-vous (si possible) avant de conduire plutôt qu’avant d’immobiliser votre voiture la nuit.

autonomie Batterie Hiver Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !