Les voitures de collection sont-elles un bon placement financier ? Un expert nous répond
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les voitures de collection sont-elles un bon placement financier ? Un expert nous répond
Vincent Pons |  22/01/2021 15:55
Les voitures de collection sont-elles un bon placement financier ? Un expert nous répond

Vous en rêvez depuis des années mais n’arrivez pas à passer le pas. Pour le faire en toute sécurité, Détours a interviewé pour vous Samuel Benelbaz. Cet expert en conseil en stratégie patrimonial et amoureux des belles autos saura vous aider à faire votre premier achat en toute sécurité.

Bonjour Samuel, je veux acheter ma première voiture de collection mais je ne sais pas comment déterminer sa valeur. Quels sont les critères à retenir ? 

Il faut savoir que la valeur d’un véhicule est corrélée à sa rareté mais aussi à son supplément d’âme. Elle se démarque sur le marché grâce à des éléments comme son historique en compétition ou bien une production en petite quantité. 

Y’a-t-il des marques plus intéressantes que d’autres ? 

Aucune et toutes à la fois. En tant que passionné, toutes les marques racontent une histoire, leur histoire. Elles ont toutes participé au développement de l’industrie de l’automobile.

Les voitures anciennes ont une odeur, celle du cuir qui a vieilli, de l’huile.

Comment le prix des voitures de collection évolue-t-il avec le temps ? 

Comme sur tout marché, la question de l’offre est corrélée à la demande. Le marché a connu un énorme engouement récemment qui s’explique notamment par son ancrage à la fois dans le milieu des collectionneurs d’objet d’art et dans celui des passionnés. En temps de crise, les belles voitures anciennes représentent un passé dont de nombreuses personnes sont nostalgiques ; elles sont ainsi devenues une valeur refuge et plaisir.

En 2015, 2016 et 2017 certaines voitures ont vu leur cote exploser, ce qui semblait impensable : le marché avait atteint des niveaux bien trop élevés. On pouvait parler de bulle. Fort heureusement, un tassement est survenu en 2017 qui s’est poursuivi jusqu’à l’année 2020. Aujourd’hui, la cote se maintient sur certains modèles, notamment ceux produits en petite quantité. A l’image du marché de l’art, le très beau et le très rare restent très chers. Mais le gros de la troupe accuse une baisse, bouleversant les points de repère des professionnels. L’analyse d’une cote devient extrêmement délicate et difficile.

Quelles précautions doit-on prendre avant de se lancer dans un tel investissement ? 

l faut être extrêmement prudent. La discipline impose de bien connaître les modèles sur lesquels investir et de prendre conscience qu’un tel investissement n’est pas sans risque.

On peut facilement se faire avoir lorsque l’on est novice. J’ai rencontré de nombreux investisseurs parier sur la mauvaise voiture au mauvais moment pensant qu’elle avait le vent en poupe. Une voiture peut masquer beaucoup de problèmes si on manque de connaissance. Pour se lancer, il est préférable d’être accompagné d’un expert. 

Avant de vous lancer dans une acquisition, il est primordial de comprendre la nature même de l’objet et des contraintes qui y sont associées. En résumé, les véhicules anciens représentent rarement le coeur des portefeuilles d’investissement. Et pour cause, il s’agit d’un investissement “passion” qui nécessite une excellente connaissance des fondamentaux de ce marché. Il ne peut pas représenter simplement une diversification pure et simple d’un portefeuille.

Le plus important : le plaisir doit primer sur la spéculation.

Y’a-t-il un montant minimum pour investir ? 

Non, il n’y a pas de montant minimum, tout dépend de sa surface patrimoniale et financière. On peut trouver des voitures de collection dès 10 000 ou 15 000 euros et qui offrent un plaisir important. Les anciennes MINI des années 60, 70 et 80, se trouvent à partir de 5000 euros et offrent tous les caractéristiques d’une voiture de collection/passion.

Alors, où trouver les bonnes affaires ?

Un peu partout, tout dépend du produit que l’on recherche.. On peut aller sur internet sur des sites génériques ou alors sur des sites plus spécialisés. En revanche, si l’on cherche des modèles pour une clientèle plus avisée, il se trouvent dans des réseaux de collectionneurs. Le milieu des voitures de luxe est très restreint. Les transactions s’effectuent généralement en « Off Market » du fait de la rareté des produits. 

Au-delà de l’aspect plaisir, l’investissement en vaut-il la chandelle ?

L’investissement dans le marché automobile est un actif patrimonial à piloter avec finesse ! Un patrimoine doit être diversifié : on ne doit pas mettre tous les oeufs dans le même panier et c’est cela la clef du succès. Si vous voulez vous faire plaisir, placer une partie de votre patrimoine dans ce type d’actifs est une bonne idée. Néanmoins, on n’achète pas une voiture de collection dans le but de gagner de l’argent, il s’agit d’un achat plaisir. 

Sommes-nous taxés sur les plus-values ? 

Juridiquement, la taxation de la plus-value s’applique lorsque le véhicule possède une carte grise collection. Il y a deux régimes par rapport à cela : soit une taxe forfaitaire (6% du prix de la voiture + 0,5 % de CRDS) ou l’imposition à la plus-value réelle (taxe de 36,2 %). 

Est-ce un bon investissement selon vous ? 

À mon avis, c’est un bon investissement car je suis un passionné ! En tant que conseiller patrimonial, j’apporte un conseil précis en fonction des besoins réellement exprimés par mes clients.  

Avant de se lancer dans une acquisition, il est primordial de comprendre la nature même de l’objet et des contraintes qui y sont associées. L’utilisabilité en est un puisque contrairement aux idées reçues, une voiture s’use violemment à ne pas rouler ! En résumé, les véhicules anciens représentent rarement le coeur des portefeuilles d’investissement. Et pour cause, il s’agit d’un investissement “passion” qui nécessite une excellente connaissance des fondamentaux de ce marché. Il ne peut pas représenter simplement une diversification pure et simple d’un portefeuille.

Pour finir sur une touche d’avenir, les voitures électriques seront-elles considérées comme des véhicules de collection ? 

Les progrès de la motorisation électrique sont extraordinaires pour nos déplacements, pour la collection c’est autre chose. Je pense que ces modèles manquent pour le moment d’un supplément d’âme. Les voitures anciennes ont une odeur, celle du cuir qui a vieilli, de l’huile. Elles ont un bruit spécifique, parfois elles marchent mal. Ce sont tout ces éléments qui font leur valeur et qu’on admire. Le véhicule électrique s’apparente à un robot et là j’ai du mal pour le moment à le considérer comme une œuvre d’art. 

Crédit photo de une : Samuel Benelbaz.
Son site.

mobilité Vente véhicule voiture de collection

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !