Les tricycles électriques sont-ils l'avenir de la mobilité en ville ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les tricycles électriques sont-ils l’avenir de la mobilité en ville ?
Robin Ecoeur |  20/01/2021 11:20
Les tricycles électriques sont-ils l'avenir de la mobilité en ville ?

En centre-ville, il y a déjà les trottinettes, les voitures et les transports en commun. Mais une entreprise française, HPR Solutions, pense avoir la bonne idée pour se déplacer sans polluer tout en évitant les embouteillages : « l’Urbaner », un tricycle à assistance électrique.

Tricycle à capote. Il y a les pro-voitures et ceux qui préfèrent le vélo. Et puis il y a ceux qui ont « le cul entre deux chaises » et qui voient du bon dans ces deux modes de déplacement. Dans la dernière catégorie, on retrouve deux ingénieurs français, Thierry Rouxel et Dominique Girard, qui ont tout misé sur un seul concept : « l’Urbaner », un tricycle à assistance électrique. À mi-chemin entre la mini-voiture et le vélo, leur engin atteint les 25 km/h et est doté de quatre niveaux d’assistance. Il peut rouler sur les pistes cyclables, pratique donc pour éviter les routes congestionnées. Si vous êtes quand même sur une route, sachez que « l’Urbaner » possède deux feux avant et arrière, des clignotants, une protection et des portes amovibles.

Une alternative. Interrogé par Ouest-France, Dominique Girard estime que « l’Urbaner » est « une solution pour répondre aux deux grandes attentes des usagers du vélo : la protection contre les intempéries et la sécurité ». Même si le véhicule à pédale n’est pas très large (73 cm de largeur), il y a la place selon les ingénieurs de rouler avec deux jeunes enfants à l’arrière, sur une petite banquette.

« Notre client cible est un parent qui se rend quotidiennement à son travail en déposant au passage ses enfants à la crèche ou à l’école, et faisant parfois ses courses au retour du travail, tout ceci sur un trajet de 5 à 15 km. La vocation de notre véhicule est de remplacer la seconde voiture d’un foyer péri-urbain », détaille Thierry Rouxel au Courrier de la Mayenne.

Le tricycle, futur star des villes ? Le véhicule est en ce moment en période de test au sein de la ville de Rennes (on peut s’inscrire ici pour l’essayer) dans le cadre de l’événement « InOut » qui explore les nouvelles mobilités. Les deux hommes envisagent une commercialisation autour des 7000 euros. Mais ils espèrent aussi convaincre les villes d’adopter leur tricycle, que ce soit pour les déplacements des agents par exemple ou encore pour les proposer comme service de mobilité. Car si en ce moment, les trottinettes et les vélos ont la cote, le tricycle a une place à se faire au sein de cet écosystème. Surtout qu’il peut avoir des utilités multiples : la startup berlinoise ONO a par exemple dévoilé un véhicule de livraison à trois-roues capable de transporter 220 kg. On ne sait jamais : 2021 sera peut-être l’année du tricycle.

Plus d’infos par ici sur le site de HPR Solutions.

Mobilité électrique Mobilité urbaine Tricycle

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !