Les transports en commun sont-ils prêts pour un déconfinement le 11 mai ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les transports en commun sont-ils prêts pour un déconfinement le 11 mai ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  20.04.2020
Les transports en commun sont-ils prêts pour un déconfinement le 11 mai ?

Retourner travailler sans risque à partir du 11 mai est une source d’inquiétude pour les Français.

Toujours rien de concret. Lors de la conférence de presse du 19 avril, la France apprenait que le port d’un masque « grand public » serait probablement obligatoire dans les transports en commun durant le déconfinement. En somme, toujours rien de très concret sur la manière dont les Français vont pouvoir se déplacer – surtout dans les pôles les plus denses – et se rendre sur leur lieu de travail sans risque sanitaire dès le 11 mai.

Nettoyage, port du masque, distribution de gel, heures de pointes… Beaucoup de questions – et d’inquiétudes — auxquelles les différents organismes de transports sur le territoire tentent d’apporter des réponses. Concernant les TGV et TER, Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF précisait récemment lors d’une audition au Sénat : « En Île-de-France, si on nous impose de mettre un mètre ou un mètre et demi entre chaque passager, avec 100% des trains, on ne transporte que 20% de ce qu’on transporte d’habitude. Donc ça ne marche pas ! » Une reprise du trafic qui ne peut donc pas se produire dans le respect des règles sanitaires et qui s’annonce accablante économiquement pour la société de chemin de fer. Cette dernière a d’ailleurs annoncé qu’elle ne pourrait pas prendre en charge la distribution des masques – mais du gel hydroalcoolique sera mis à disposition des voyageurs en gare et dans les rames et le nettoyage et la désinfection des trains seront accrus.

Concernant la reprise du trafic, il faut s’attendre d’abord à 15% du trafic normal, puis un TGV sur deux en juin. Côté TER et Transiliens, la circulation passera de 15 à 25% actuellement, à 50 %. Niveau métro, c’est également 50% de l’offre qui est prévu dès le 11 mai avec certains renforts sur les lignes chargées de RER. À Lyon, autre pôle urbain très dense, le Sytral, syndicat des transports lyonnais, a maintenu 50% des transports malgré une chute de 90% de la fréquentation habituelle. Lors du déconfinement, la TCL prévoit un retour de 70 à 80% de sa capacité.

Éviter un retour massif vers la voiture. Si la problématique est naturellement au cœur du travail du secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, aucune annonce officielle n’a pour l’instant été faite. La question des heures de pointe reste en suspend bien qu’il soit d’ores et déjà préconisé, on s’en doute, de maintenir un maximum de salariés en télétravail après le 11 mai. Cela dit, des Français devront retourner sur leur lieu de travail et afin d’éviter que tous ne se réfugient dans leur voiture à cet effet, des plans sont à l’étude. Par exemple, dans plusieurs grandes villes, l’idée émerge de faire du vélo un véhicule privilégié du déconfinement. Une belle idée dont la mise en place concrète reste à trouver.

confinement covid-19 Lyon Paris Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !