Les scooters électriques rétro Yego débarquent à Paris en libre-service
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les scooters électriques rétro Yego débarquent à Paris en libre-service
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  04/07/2021 18:34
Les scooters électriques rétro Yego débarquent à Paris en libre-service

Jusqu’ici très calme, le marché des scooters électriques en free floating est en train d’exploser dans la capitale.

Beau comme un Yego. Depuis juin, Cityscoot et Lime ne sont plus les deux seuls acteurs du scooter électrique en free floating dans la capitale. Ils viennent d’être rejoints par la firme barcelonaise YEGO qui compte y déployer quelque 1000 appareils. Et pour se démarquer de ses concurrentes, YEGO a un argument de poids : le style.

Peut être une image de 1 personne, moto et plein air

À deux, c’est mieux. Gaulés comme des scooters italiens rétro, les appareils vert pastel de Yego multiplient les atouts pour se faire aimer. Fabriqués à partir de matériaux recyclables – un super point – les scooters misent non seulement sur leur design mais également sur la possibilité de voyager à plusieurs puisque les sièges sont biplaces et deux casques sont compris dans la location.

Concernant les caractéristiques, les scooters disposent de deux batteries amovibles et côté confort moderne, tout y est : béquille centrale, top case, support téléphone, système de sécurisation renforcée et alarme antivol, bloc full LED à l’avant, aide au démarrage en côte, frein moteur et récupération de 10% d’énergie au freinage et enfin prise USB.

Appel d’offre à l’horizon. Présente en Catalogne, Valence, Séville et Malaga, ainsi qu’à Bordeaux depuis février 2018, la marque tente de franchir un cap en s’attaquant au marché parisien. Et elle risque de se frotter à une compétition plus ardue que prévu. Depuis le départ de Coup, Cityscoot a temporairement été le seul opérateur sur le terrain avant d’être rejoint par Lime et Troopy (avec une offre plus restreinte de trois-roues) puis récemment par Cooltra, l’un des leaders européens du secteur qui s’implante ici au même moment que Yego.

Et ce, sans compter Zeway, une offre un peu à part puisqu’elle propose des locations mensuelles de scooters avec batteries interchangeables. Bref, à peine installé, le marché est déjà saturé et résultat des courses, risque de se passer ce qu’il s’est déjà passé pour les trottinettes : un appel d’offres va être lancé à l’automne par la mairie de Paris pour limiter le nombre d’acteurs en ville. Yego se démarquera aussi sans doute par sa tarification avantageuse, pour l’instant fixée à 0,36 euro la minute – contre 0,39 euro chez Cityscoot.

Rendez-vous sur le site de la marque pour plus d’informations et télécharger l’application : www.rideyego.com

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !