Les pires phobies des transports décryptées par un psychanalyste
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les pires phobies des transports décryptées par un psychanalyste
Vincent Pons |  02/03/2021 18:09
Les pires phobies des transports décryptées par un psychanalyste

Dans le train, vous avez chaud, les parois se rapprochent dangereusement et vous vous sentez mal. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul.e. : Pascal Neveu directeur de l'Institut Français de Psychanalyse Active nous explique les raisons de telles angoisses.

Les phobies dites du “métro-boulot-dodo” diffèrent-elles de celles des voyages en train ? 

Entre le train, le RER ou le métro, les phobies ne sont pas les mêmes. Pour certains patients, l’angoisse arrive à la minute où ils s’engagent dans la station et la crainte majeure vis-à-vis du métro reste le tunnel. Il provoque des sudations, de l’angoisse, des problèmes cardiaques, de souffle, voire même de la tachycardie. À l’intérieur des wagons, nombreux sont ceux à s’inquiéter d’un arrêt brutal. Suivi d’une baisse de lumière, il impose un rapprochement physique avec les usagers, surtout aux heures de pointe. On retrouve cette situation dans le RER et même dans le TGV. Pour beaucoup, cela peut se transformer en claustrophobie ou en agoraphobie. 

La peur de l’autre joue-t-elle un rôle important ? 

Bien évidemment, on ne connaît pas la personne à côté de laquelle on s’assoie, il s’agit d’un inconnu suscitant des angoisses. Lorsque l’on prend l’exemple du métro ou du bus en milieu urbain, il y a des rencontres étranges à longueur de journée, on se scrute et cela peut effrayer. 


Les sociétés de transport tentent-elles d’améliorer les choses pour les personnes atteintes de phobies ? 

À Paris, la RATP ou la SNCF au niveau national ont perfectionné leurs messages d’annonce. En renseignant les usagers plus précisément, cela participe à rassurer les phobiques en cas de problème. Le plus important, c’est de garder un contact avec l’autre. 

La crise sanitaire a-t-elle créé de nouvelles angoisses pour les usagers ? 

Dans certains cas, il y a un risque de renforcement d’une peur de la mort. Dans les trajets, la présence du masque accentue ce sentiment. Le phobique a peur de mourir car il ne contrôle rien et la crise sanitaire a évidemment influencé cette angoisse.

Qu’en est-il de l’avion ? 

L’angoisse est encore plus importante en avion. J’ai connu des patients ne pouvant pas mettre un pied dans la cabine par peur d’un crash. Ils peuvent gérer leur angoisse s’ils sont dans le cockpit, mais aujourd’hui c’est totalement interdit. Cette phobie peut aussi arriver après un certain nombre de trajets, la répétition des différentes consignes contribue à la création de nouvelles phobies. 

Quelle pourrait être la cause de ces différentes phobies ? 

Les parents donnent corps à ces premières angoisses, elles peuvent avoir été expérimentées par la mère de manière intra-utérine et transmise. Ensuite, la sur-protection des mères de ces nourrissons phobiques peut avoir aggravé les symptômes. L’enfant a été soumis à des émotions qu’il ne peut pas contrôler et il n’est pas structuré pour les canaliser. Ainsi, une mémoire inconsciente a pu être conservée. 

Comment pourrait-on y remédier ? 

Il faut chercher l’origine de l’angoisse. Les angoisses de mort sont totalement conscientes, mais souvent pour les résoudre il faut un accompagnement comportementaliste. Le patient doit être amené à contrôler ce qui se passe. Pour régler les phobies, il faut y aller pas à pas, commencer par passer le tourniquet, entrer dans une première station. Et sur ce sujet-là, on peut passer aussi par l’hypnothérapie qui offre de merveilleux résultats. En ce qui concerne l’avion, des stages sont mis en place par Air France. Il s’agit de sessions anti-stress afin de mieux appréhender l’appareil avec l’accompagnement d’un psychologue. Si l’on est atteint d’une phobie, mieux vaut le faire savoir : j’ai connu un patient qui, lors d’une phase de panique, a voulu ouvrir la porte d’urgence en plein vol… 

Mal des transports Mobilité douce Psychologie Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !