Le village déconnecté où Internet a toujours existé
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le village déconnecté où Internet a toujours existé
Redac Détours |  05.05.2016
Le village déconnecté où Internet a toujours existé

Et ses habitants sont des adeptes des réseaux sociaux

Un artiste italien a transformé les lieux clés d’un village selon leur équivalent numérique pour prouver un concept immuable : Internet n’a rien inventé, il a toujours existé.

Internet : révolution 0.0

Internet est sans aucun doute la plus grande invention du 20ème siècle. Une technologie aux multiples applications qui se résument aujourd’hui surtout par l’aspect social du World Wide Web. Discuter sur What’s App, commenter des activités sur Facebook, suivre l’actualité sur Twitter, prendre des photos sur Instagram, faire ses courses sur Ebay, envoyer des lettres sur Gmail, regarder des programmes vidéos sur YouTube, se cultiver sur Wikipédia… Finalement, chaque interaction permise par ces différents services caractérise le reflet numérique de phénomènes déjà existants.

Car avant Internet, on discutait par téléphone ou autour d’un café, on lisait le journal pour suivre l’actualité, on utilisait un appareil photo pour capturer des instants de vie, on faisait ses courses dans les magasins, on regardait les concerts et le match de foot à la télé et on lisait des livres pour développer notre culture générale. Internet n’est qu’un miroir de nos vies qui nécessite une connexion pour être utilisé. Et un artiste italien l’a bien compris.

L’hyperconnexion sans le web

Biancoshock est un créatif spécialisé dans le street-art. Loin des graffeurs vandales New-Yorkais, de l’impertinence de Banksy ou des célèbres fresques de Obey, l’Italien a pourtant à son actif plus de 650 interventions sur le design et l’architecture urbaine. Dans le cadre du CVTA Fest (un évènement dédié au street-art, NDLR), Biancoshock s’est rendu dans le petit village de Civitacampomarano, dans la province de Cambarosso où 400 personnes y coulent des jours heureux, pour mettre en évidence un concept qu’il voit comme immuable : Internet a toujours existé.

Commenter l’actu comme sur Twitter en attendant sur un banc un bus qui ne viendra sans doute jamais, envoyer des lettres via le service postal comme sur Gmail, faire ses courses dans une boutique Ebay, regarder les actualités de la communauté sur un panneau Facebook… Grâce à ses minutieuses installations, Biancoshock met en évidence que le concept sacralisé flanqué aux outils du web a toujours existé. Avec ou sans wifi. Qui a dit qu’il fallait une connexion Internet pour avoir une vie sociale ? Mais plus important, qui a dit que les vieux étaient des ringards dépassés par l’essor de la technologie ? Bon, on en convient, surfer sur Facebook depuis un smartphone parait plus agréable que de rester planté devant un panneau municipal. Mais tout de même !

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire