Le saviez-vous ? Le vélo électrique, c'est aussi bon pour le tourisme
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le saviez-vous ? Le vélo électrique, c’est aussi bon pour le tourisme
Hilaire Picault |  04/08/2021 10:26
Le saviez-vous ? Le vélo électrique, c'est aussi bon pour le tourisme

En plus de réinventer la mobilité en ville, le vélo change aussi nos vacances : les cyclistes partent de plus en plus loin et n’hésitent pas à consommer. Hôteliers et restaurateurs leur disent merci.

Tous en selle. Les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) ont explosé depuis 2 ans en même temps que le nombre de kilomètres de voies cyclables, en ville comme entre les régions. Et même entre les pays, avec les fameuses routes Eurovélo qui relient la Scandinavie à la Méditerranée par exemple. Normal donc d’assister au développement du cyclo-tourisme, chez les aficionados comme les novices de tout âge.

« L’électrification du vélo a permis de gommer certains obstacles à la pratique du vélo » résume la présidente d’une association de cyclistes belge en citant par exemple la possibilité d’attaquer des montagnes plus aisément et d’avaler plus de kilomètres entre des agglomérations éloignées. Les familles profitent de l’assistance pour emmener des enfants incapables de faire de longues randonnées et les retraités ne sont plus obligés de se limiter aux lieux accessibles en transports en commun. Bref, ce qui était réservé aux plus sportifs devient accessible à tous. Et cela se ressent sur l’économie.

10 millions de vélos étrangers. En Belgique on a fait les comptes : l’association Chemins du rail procède aux comptages sur le RAVel (réseau de voies vertes cyclables) et son président estimait récemment que si les VAE ne représentaient que 10 % des cyclotouristes en 2010, ils sont 30 % aujourd’hui. Quant à la France, elle est devenue la deuxième destination touristique (après l’Allemagne) en recevant 10 millions de cyclo-touristes chaque année, dont 4,2 rien que l’été. Avec un effet immédiat sur le secteur du tourisme. Une étude d’Explorama nous apprend que quand un touriste moyen part 5,3 jours en vacances, les cyclotouristes réservent plutôt 8,9 jours en tout. Dans le même élan, ils dépensent en moyenne 68 € par jour, soit 18 euros de plus que le touriste lambda.

https://twitter.com/ExploramaApp/status/1400399421368586241?s=20

Bon pour les mollets et pour la France. Une expérience que de plus en plus de Français devraient tenter dans les années à venir : « les retombées économiques directes des usages du vélo sont estimées à 9,6 milliards d’euros par an, estimait l’ADEME dans une projection en 2020, et à près de 80 000 emplois ». Les retombées économiques du vélo-tourisme en France atteignent 5,1 milliards d’euros par an, une hausse de 46% en 10 ans. Conclusion : le vélo se révèle une véritable bouffée d’air frais pour le secteur du tourisme qui a souffert de la pandémie en 2020, et cette tendance est encore accélérée par le développement des vélos électriques et l’obligation de voyager moins loin cette année.

Tout cela en gardant la forme, en respectant la planète et en voyageant au plus près de la nature et des gens. Tenté ? Vous pouvez vous tourner vers les hébergements labellisés Accueil vélo, cela va faciliter vos vacances.

Mobilité douce vélo

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !