Le saviez-vous ? Le covoiturage existait déjà pendant la Deuxième Guerre mondiale
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le saviez-vous ? Le covoiturage existait déjà pendant la Deuxième Guerre mondiale
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  17.07.2019
Le saviez-vous ? Le covoiturage existait déjà pendant la Deuxième Guerre mondiale

Bien avant l'invention d'Internet, des millions d'Américains ont découvert les joies du covoiturage. C'était durant la Seconde Guerre mondiale pour contribuer à l'effort national. Dommage que cette bonne habitude n'ait pas perduré.

Des choux-fleurs pour combattre les nazis. 7 décembre 1941, l’armée impériale japonaise attaque Pearl Harbor. 24 heures après ce drame, les États-Unis entrent officiellement dans la bataille. Rapidement, les ressources humaines, économiques, financières mais aussi énergétiques du pays sont mises à profit dans l’effort de guerre. Pour éviter les pénuries, la société civile est également mise à contribution. Afin de prévenir les désagréments du rationnement obligatoire, les Américains sont incités à prendre les devants. On compte alors sur leur volontariat. Exemple parmi mille : une grande campagne nationale incite les citoyens à cultiver leur propre potager. On estime aujourd’hui que ce sont 20 millions de “jardins de la victoire” qui furent alors plantés.

 

Quelques affiches de propagande pour inciter les Américains au covoiturage sans pression.

 

BlaBlaCar avant l’heure. Les denrées alimentaires, c’est une chose, le carburant en est une autre. Surtout quand on prépare l’une des plus grandes opérations militaires de tous les temps, le débarquement puis la bataille de Normandie. La diminution de la consommation de pneus et d’essence devient bientôt une priorité pour le gouvernement américain. Si pour y parvenir, celui-ci met en place des mesures officielles (il était interdit de rouler au-dessus de 56 km/h), on compte une nouvelle fois sur le patriotisme des citoyens. Pour les exalter, des affiches de propagande sont produites en masse : « Quand vous roulez seul dans votre voiture, c’est avec Hitler que vous voyagez. » Malgré des slogans manquant un poil de subtilité, l’opération aura du bon : des clubs de covoiturage verront le jour aux quatre coins du pays et les Américains découvriront les joies du carsharing.

Devant les dangers que représente le changement climatique au 21e siècle, on a hâte que des mesures de bon sens comme les jardins potagers et le covoiturage redeviennent des priorités nationales. On se passera simplement des campagnes d’affichage. Et d’une troisième guerre mondiale.

carsharing covoiturage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire