" layout="nodisplay"> Le saviez-vous ? Dans les années 60, la France a tenté d'envoyer le courrier... par fusée
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Le saviez-vous ? Dans les années 60, la France a tenté d’envoyer le courrier… par fusée
Le saviez-vous ? Dans les années 60, la France a tenté d’envoyer le courrier… par fusée
Hilaire Picault |  20/04/2022 10:18
Le saviez-vous ? Dans les années 60, la France a tenté d'envoyer le courrier... par fusée

La fusée postale, c’est quand même plus classe que le vélo du facteur. Et grâce aux ingénieurs de Matra et Latécoère, cela a failli être notre quotidien.

Space facteur. Transporter du courrier par avion a longtemps été l’une des expertises françaises ; souvenez-vous des biplans de l’Aéropostale dans lesquels volaient Saint-Exupéry et Mermoz… Mais il fut un temps où des ingénieurs ont vraiment envisagé d’employer des fusées pour expédier le courrier urgent par-delà les mers et océans. Les chercheurs réfléchissaient depuis les années 30 à cette solution d’avant-garde puisque le premier engin spatial, le Sputnik, ne décollera que 20 ans plus tard, en 1957.

Il ne s’agissait bien sûr pas de fusées « habitées », mais de « missiles » transportant le courrier à l’intérieur de leur fuselage et tirées depuis le sol, sans pilotage mais avec différentes méthodes d’atterrissage (parachute, filet de rattrapage ou interception en vol).

40 mn chrono. Pionnier, l’Allemand Gerhard Zucker tenta dès juillet 1934 ses premiers lancements, entre deux îles écossaises distantes d’1,6 kilomètres. Sa fusée postale faisant 1 mètre de long pour une vingtaine de centimètres de diamètre. Hélas, par deux fois, les fusées explosèrent en vol, dispersant près de 1200 lettres dans l’atmosphère. Une expérience équivalente fut tentée par des Américains en 1936, au-dessus d’un lac séparant le New Jersey et l’état voisin de New York. Son succès poussa l’ingénieur Robert Zubrin a envisager un service de livraison de luxe qui promettait de livrer un colis n’importe où sur la planète en 40 minutes… Un enthousiasme délirant mais qui n’a pas empêché la France de se lancer à son tour.

Le Coq spatial. Après la preuve de l’efficacité des missiles V2 allemands pendant la deuxième guerre mondiale, la France a développé son propre projet de fusée postale et c’est d’abord la société Latécoère qui adapta un de ses missiles pour cette mission de courrier. Comme le raconte La Liberté du Morbihan du 5 mars 1962, le Latécoère 110 devait s’élever de 20 kilomètres tout droit dans le ciel, poussé par son turboréacteur, avant de courber pour passer à l’horizontale où la fusée restera durant 260 kilomètres puis gérer sa descente sur 25 kilomètres avant de se poser. Il fut testé à Toulouse sur 1000 mètres de distance avec succès, mais fut tout de même abandonné, car coûteux.

En 1965, le groupe Matra présenta sa version nommée IRIS, « le facteur de l’espace », muni de deux statoréacteurs pour atteindre Mach 2. Matra prévoyait de voler jusqu’à 700 kilomètres de distance à 22 000 mètres de haut, avec 15 à 30 kilos de fret emporté. Là encore, le projet ne vit pas le jour car le vol supersonique nécessaire n’était qu’un doux rêve qui prendra vie uniquement en 1969 avec le Concorde… au destin qu’on connaît.

Retour à l’expéditeur. Paradoxalement, alors que la fusée est plus que jamais une technologie maîtrisée, on a abandonné l’idée de s’en servir pour du cargo. Trop chère, trop risqué. Ce que les gros cerveaux de l’époque n’avaient pas envisagé, c’est qu’au lieu d’accélérer le transporteur, on allait plutôt réduire la marchandise de l’information : le courrier a été remplacé par l’e-mail, comme nous réduisons nos voyages au profit de visioconférences.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !