Le premier aéroport pour taxis volants sera inauguré en Angleterre dès 2021
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le premier aéroport pour taxis volants sera inauguré en Angleterre dès 2021
Robin Ecoeur |  10/02/2021 09:13
Le premier aéroport pour taxis volants sera inauguré en Angleterre dès 2021

Coventry, qui a déjà été élue « meilleure ville anglaise » pour la voiture électrique, va accueillir le premier hub de transport dédié aux eVTOL (aéronefs électriques à décollage et atterrissage verticaux) et aux drones. Un virage à 180 degrés direction la mobilité aérienne, et un premier décollage prévu pour cette année.

2021 sera-t-elle l’année des taxis volants ? La question se pose. En Île-de-France par exemple, la RATP prévoit de faire voler des taxis dès le mois de juin. Il s’agit de premiers tests destinés à fluidifier le trafic parisien en prévision des Jeux Olympiques de 2024.

Mais c’est en Angleterre, et plus précisément à Coventry dans le centre du pays, que les regards sont tournés. Pourquoi ? Parce que la ville, en collaboration avec le gouvernement britannique, a dévoilé les images de son premier aéroport dédié aux taxis volants et aux drones à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL). Ce « hub » voué au développement de la mobilité aérienne, baptisé Air One, sera géré par l’entreprise spécialisée Urban-Air Port. Cette dernière a remporté l’appel d’offre du gouvernement (le Future Flight Challenge) afin de développer des infrastructures et des systèmes aéronautiques destinés aux futurs véhicules aériens, électriques et autonomes.

Un aéroport en kit. Il faut dire que la vision d’Urban-Air Port aide à se projeter dans un futur où ces engins volants feront partie de notre quotidien. L’entreprise a imaginé ses aéroports comme des infrastructures modulables (en kit) faciles à installer en quelques jours. Elles ont été conçues pour prendre le moins de place possible (60% d’espace en moins par rapport à un héliport lambda) tout en ayant les services nécessaires au bon fonctionnement d’un hub de mobilité aérienne : contrôle de la circulation aérienne, recharge ou encore gestion des passagers (voir cette vidéo de présentation pour mieux comprendre). Il s’agit des mêmes technologies et infrastructures que l’entreprise compte déployer à Coventry, afin de monter le potentiel des eVTOL pour réduire les émissions de CO2 et fluidifier les connexions entre les villes.

De leur côté, l’université de Coventry, le National Transport Design Centre ainsi que l’Institute for Future Transport and Cities, tous basés à Coventry, profiteront des premiers essais, qui devraient débuter dès cette année, pour analyser différents mécanismes, notamment le « parcours client » (arrivée, enregistrement et embarquement) ainsi que les éventuels dangers liés à cette activité. Pour mener à bien ces études, les institutions se baseront sur la réalité virtuelle ainsi que sur des tests en conditions réelles, comme il est précisé dans cet article

Pour Urban-Air Port, il s’agira de sa première vraie construction « en dur », et donc d’un premier test grandeur nature. Après Coventry, l’entreprise a l’intention d’installer 200 de ses mini-aéroports sans piste dans le monde entier d’ici à 2026. Cinq ans pour convaincre les villes que le futur de la mobilité passera par les airs.

Plus d’informations sur le site d’Urbain-Air Port

Aéroport mobilité aerienne taxi volant

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !