Le gouvernement promet des avions non polluants pour 2035
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le gouvernement promet des avions non polluants pour 2035
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  10/06/2020 11:07
Le gouvernement promet des avions non polluants pour 2035

C’est la condition "sine qua non" à l’aide versée par la France à la filière aéronautique, mise à mal par le coronavirus. Mais avant de voler en escadrille, ces avions neutres en carbone arriveront par paliers.

C’est officiel, Bruno Le Maire a présenté mardi 8 juin un plan de soutien à la filière aéronautique de 15 milliards d’euros. Cela sauvera les emplois du secteur qui produit l’avion le plus vendu au monde — l’A320 — mais en échange, les équipementiers et compagnies doivent s’engager sur une irréprochable ligne environnementale. L’aviation civile française va devoir diviser par deux ses émissions de CO2 d’ici 2050.

Les biocarburants sont les premiers atouts dans cette course à la pureté mais ils ne suffiront pas car le ministre de l’Économie a annoncé vouloir « parvenir à un avion neutre en carbone en 2035 ». Élisabeth Borne a souligné que cela représentait « une accélération de 10 ans par rapport aux objectifs initiaux de la filière » et la ministre de la Transition écologique n’a pas caché sa piste privilégiée pour y arriver : des avions carburant à l’hydrogène.

Est-ce réaliste ? Dassault utilise déjà des piles à hydrogène dans ses avions pour alimenter en électricité les cabines mais pas pour alimenter les turbines. C’est pourtant envisageable sur des aéroplanes de nouvelle génération. Ceux-ci devront alors être hybrides et allégés. Cela tombe bien, voler à l’hydrogène fait économiser du poids. Et Airbus a présenté en début d’année un prototype de son Maveric, modèle ultra-léger et ayant le potentiel de consommer 20% de carburant en moins.

L’hybride comme 1er palier. Le problème, c’est que la crise a déjà fait beaucoup de mal au secteur et forcé Airbus à abandonner certains projets trop coûteux… dont un avion hybride-électrique développé avec Rolls-Royce. De l’autre côté de l’Atlantique, Boeing a déjà fait voler un petit avion biplace propulsé par une pile à hydrogène. C’est pour le rattraper que le gouvernement veut financer un pôle de recherche et développement pour l’avion zéro carbone. Confiant, le secrétaire d’État au Transport Jean-Baptiste Djebbari déclarait se fixer plusieurs palier pour y arriver, dont « faire un avion hybride à horizon 2027 pour le transport régional [puis] faire un avion beaucoup plus vert à horizon 2033-2035 ». Tout coïncide, comme pour prouver que ce n’étaient pas des propos « en l’air » ?

Mobilité durable mobilité écologique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !