Le Danemark veut interdire la vente des voitures à essence dans TOUTE l’Europe dès 2030
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le Danemark veut interdire la vente des voitures à essence dans TOUTE l’Europe dès 2030
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  08.10.2019
Le Danemark veut interdire la vente des voitures à essence dans TOUTE l’Europe dès 2030

C’est 10 ans plus tôt que l’objectif de la France.

Contradiction. Voici la situation : en 2018, le Danemark avait annoncé qu’il interdirait la vente de toutes les voitures à carburant fossile d’ici 2030. Mais le pays a dû faire marche arrière. La raison ? Cette mesure était contraire aux règles de l’UE et au droit européen. Bien évidemment, le Danemark n’est pas le seul pays à avoir annoncé la fin des voitures thermiques, puisque la France, l’Espagne, L’Irlande ou encore le Royaume-Uni ont également prévu de supprimer progressivement ces engins. Mais afin de respecter les calendriers respectifs des différents pays, il faut que le droit européen change.

L’union fait la force. Lors d’une réunion des ministres de l’environnement de l’UE à Luxembourg le 4 octobre, le Danois Dan Jørgensen est arrivé avec une nouvelle proposition : celle d’interdire la vente de véhicules thermiques d’ici 2030 dans toute l’Europe. Soutenu selon l’agence Reuters par dix autres pays européens (aucun nom cité), le Danemark essaie ici de faire pression sur la Commission européenne afin d’arriver à un accord global sur cette question, et la mise en place d’une suppression progressive des véhicules trop polluants. Comme l’union fait la force, le soutien des autres pays semble ici nécessaire afin de peser dans la balance. 

Deal or no deal ? Si les négociations échouent, le Danemark espère tout de même que l’Europe laissera chaque pays décider de sa propre date pour interdire la vente de voitures à essence et diesel. « Le plan A est d’obtenir une interdiction au niveau européen. Le plan B serait qu’au minimum, les États qui le désirent puissent mettre en place cette interdiction. » Surtout qu’Ursula von der Leyen (la future présidente de la Commission européenne) promet un « green deal » pour faire de l’UE le premier continent neutre en carbone en 2050. Pour y parvenir, le secteur des transports doit donc réduire ses émissions. Il ne reste plus qu’à se mettre d’accord. Et c’est là que les choses se compliquent.

Danemark diesel pollution

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire