Le covoiturage, meilleure solution contre la flambée de l’essence ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Mobilité douce / Le covoiturage, meilleure solution contre la flambée de l’essence ?
Le covoiturage, meilleure solution contre la flambée de l’essence ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  30/01/2022 20:04
Le covoiturage, meilleure solution contre la flambée de l’essence ?

Une nouvelle loi permet de se faire rembourser ses frais de covoiturage. Conséquence de quoi, de plus en plus de salariés roulent ensemble pour amoindrir l’impact de la hausse du pétrole.

Ka-Tching ! Pas besoin de vous rappeler que les prix du carburant battent des records… Une des conséquences de ce surcoût pour l’automobiliste est de réduire purement ses déplacements. Même le porte-parole de l’Automobile Club Association conseillait récemment sur RMC de remplacer certains trajets par « un peu plus de marche »… Etonnant, non ? Pourtant, des milliers de Français ont trouvé une autre solution: ils partagent leurs trajets.

2000 € d’économies par an. Le covoiturage, vous connaissez déjà. La nouveauté c’est que cette année, cela revient encore moins cher. Car depuis le 1er janvier, il est possible d’obtenir le remboursement de vos frais de covoiturage auprès de votre employeur (à hauteur de 500 €/ an par salarié). C’est ce qu’on appelle le « Forfait mobilités durables » (FMD) qui permettait déjà de défrayer ses trajets à vélo ou sa carte de transports en commun. Désormais on peut même régler les frais de covoiturage avec un « titre-mobilité ».

Tout le monde participe. Klaxit, Karos, Blablacar… les applis de covoiturage ne manquent pas et permettent de diviser les frais de déplacements : le chauffeur empoche quelques euros sans changer son trajet et le passager dépense moins que s’il avait pris sa voiture. Total : selon le CEREMA, ceux qui privilégient le covoiturage peuvent réaliser jusqu’à 2000 € d’économies chaque année. Tout ça en réduisant les émissions puisqu’on ne fait rouler qu’une seule voiture pour plusieurs personnes.

L’État aussi met la main au portefeuille. A Angers par exemple, la métropole cofinance les frais de Karos, rendant les 6 premiers mois gratuits pour les passagers tandis que le chauffeur se verra rembourser 20 € sur son premier trajet. Près de Montpellier, on a préféré installer des panneaux à LED qui indiquent quand un auto-stoppeur veut être emmené et sa destination ; ainsi, ni appli, ni frais…

Bref, tout le monde relève les manches car l’objectif officiel est de multiplier par 3 le nombre de covoiturages d’ici 2024. Car c’est aussi bon pour l’environnement : les 175 200 voitures qui ont transporté en novembre dernier quelque 240 000 auto-stoppeurs ont collectivement économisé 353 000 litres de pétrole. Chaque jour, 9 millions de trajets se font encore avec le conducteur comme seul passager. Dites-vous que ce sont autant de voitures dans lesquelles vous pourriez monter…

Crédit photo : CovoitSTAR

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !