Des serres sous-marines pour respecter l'environnement
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des serres sous-marines pour respecter l’environnement
Hilaire Picault |  05.04.2017
Des serres sous-marines pour respecter l'environnement

Et si l’avenir de l’agriculture était de planter sous la mer ? Un plongeur italien répond que oui et vient de décider de planter des fruits et des légumes sous l'eau !

À mi-chemin entre Monaco et Gênes, dans la baie de Noli, nagent des plongeurs pas comme les autres. Descendant à 6 mètres sous l’eau, ils s’en vont cultiver des salades, du basilic et des fraises !

Ces jardins du capitaine Nemo sont en fait une ferme sous-marine constituée de cloches étanches. Sous verre, la température stagne à 26°C et le taux d’humidité gravite autour de 83%. Bref, un climat tropical !

Cultiver sous la mer, c’est éco-révolutionnaire. L’idée est née il y a 5 ans dans la tête de Sergio Gamberini, président italien d’une société d’équipements de plongée. Le système repose sur la condensation que produisent les plants enfermés. Les gouttes d’eau glissent le long des parois et alimentent les cultures, minimisant l’entretien. De plus, sous la mer, l’air y est plus pur et vide de tout nuisible, donc aucun besoin de pesticide ! Ajoutez encore l’excellente luminosité et l’emplacement semble idéal.

Gamberini est convaincu que les premiers tests de ces « Nemo Garden » pourraient être une solution pour nourrir les pays dont l’aridité, ou à l’inverse les tempêtes tropicales, empêchent une agriculture pérenne. Alors attendons-nous à voir des stands de palmes au prochain salon de l’agriculture…

Pour tout connaître des Nemo Garden : www.nemosgarden.com

Agriculture Ocean Sous-marin

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire