L'Australie répare sa barrière de corail grâce à une imprimante 3D
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
L’Australie répare sa barrière de corail grâce à une imprimante 3D
Joseph de Carme |  05.04.2017
L'Australie répare sa barrière de corail grâce à une imprimante 3D

Pour lutter contre la détérioration de la grande barrière de corail, une entreprise a mis au point une imprimante 3D qui fabrique des récifs artificiels à partir de sable. Et bonne nouvelle : la vie aquatique repart !

Classés au patrimoine mondial, les 2 300 kilomètres de la grande barrière de corail ont beaucoup souffert du réchauffement climatique. En 2016, ce magnifique écosystème a subi sa plus importante hécatombe jamais observée : deux tiers des coraux situés sur un tronçon de 700 kilomètres ont dépéri. Le coupable pointé du doigt est l’industrie du charbon, particulièrement active aux antipodes. Mais voilà, en Australie, on ne plaisante pas du tout avec la grande barrière !

En plus d’être une attraction touristique majeure sur laquelle repose 70 000 emplois, c’est aussi une immense fierté ! Du coup, Reef Design Lab, une entreprise locale, s’est lancée dans l’impression de récifs en 3D avec l’objectif d’endiguer la dégradation des coraux et contribuer au retour de la flore et la faune océaniques.

Reproduire le travail de la nature. Pour s’intégrer au mieux dans l’écosystème, les chercheurs ont imprimé des récifs artificiels à partir de sable. Son design reproduit cavités, irrégularités et autres aspérités. Ces créations artificielles, biologiquement compatibles avec les coraux, remplacent certains récifs endommagés et font bouclier contre certaines espèces comme l’étoile de mer Acanthaster qui se nourrit de corail.

Retour gagnant. Résultat, deux ans après l’implantation de récifs dans la baie de Sidney, les espèces dont c’est l’habitat naturel les investissent sans rechigner et recréent de la vie là où elle dépérissait. Comme si ce n’était pas déjà énorme, la machine inventée par les chercheurs est aussi mobile rendant son empreinte écologique très faible. Ce qui ne dispense pas de faire attention pour autant, mais c’est une vraie bonne nouvelle !

 

corail imprimante 3D Ocean

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire