Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un laser pour zigouiller les moustiques et sauver les oranges

    Tout le monde déteste les moustiques. Du coup, pas de pitié, une entreprise américaine a imaginé un dispositif redoutable qui dézingue au laser tout nuisible qui aurait le malheur de se pointer dans son champ.

    Les moustiques sont une menace. Ils sont porteurs de maladies très graves telles zika, malaria, dengue ou encore chikungunya… Mais il y a aussi ces insectes qui saccagent les cultures, à l’instar, par exemple, du psylle asiatique des agrumes, un tout petit hémiptère qui rend zinzin les agriculteurs en Floride parce qu’il a entraîné une perte de 50% des rendements de récoltes d’agrumes en une douzaine d’années. Face à ces vecteurs de désolation et de ravage, l’entreprise américaine Intellectual Ventures Laboratory peaufine une arme redoutable depuis des années : une barrière photonique. Comment ça marche ?

    La guerre est déclarée. Grâce à plusieurs lasers, cette barrière est en mesure de repérer tout insecte qui rentre dans un champ donné, d’en identifier la nature et, lorsqu’il s’agit d’une bestiole inscrite sur sa liste noire, de le trucider. Sans sommation. Cela peut paraître violent, mais le système baptisé « Photonic Fence » ambitionne clairement de propulser la lutte anti-insectes à une vitesse supérieure.

    Star wars mosquitos. Pour montrer que leur système est au point, Intellectual Ventures Laboratory (fondée par un ancien employé de Microsoft) a programmé leur machine pour s’occuper du cas du moustique Anopheles stephensi, vecteur de la malaria, et de ce fameux psylle qui rend fou les cultivateurs. Disposée à l’entrée d’une pièce ou d’une serre par exemple, la machine déploie un réseau de faisceaux sur trois mètres de hauteur et trente de longueur. Chaque bestiole qui passe dans le champ est instantanément remarquée, détaillée par une caméra qui filme à raison de 1 000 images par seconde, identifiée par recoupement avec la fréquence du battement de ses ailes. Si les deux infos correspondent, le laser se déclenche et balance une décharge énergétique de quelques millijoules, inoffensive pour l’homme, mais létale pour ces nuisibles.

    D’après les créateurs, cette machine pourrait zigouiller entre 50 et 100 insectes par seconde. Cela pourrait sauver des cultures, donc, éviter des contaminations. Le premier intérêt reste de sauver les cultures, tout en réduisant le recours aux pesticides. Franchement, qui aurait cru que les lasers sauveraient des vies ?

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.