L'armée américaine réfléchit sérieusement à transformer l'air pollué en carburant
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
L’armée américaine réfléchit sérieusement à transformer l’air pollué en carburant
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  10/11/2021 10:16
L'armée américaine réfléchit sérieusement à transformer l'air pollué en carburant

Fabriquer du carburant à partir du méchant CO2 ? C’est le tour de force que veut tenter l’US Air Force.

Air de repos. Tandis que l’aviation électrique prend doucement son envol – le Velis Electro, premier modèle certifié par l’Agence européenne de sécurité aérienne, tend à apparaître un peu partout – ici et là, des alternatives se mettent également en place. C’est notamment le cas de l’armée de l’air américaine qui étudie ces temps-ci un carburant neutre en carbone, appelé « E-Jet », et utilisant uniquement le CO2 présent dans l’air, l’eau et les énergies renouvelables.

Plus d’autonomie, et moins de dangers. Mis au point par la société Twelve, le procédé, nommé « photosynthèse industrielle », fait appel à l’électrolyse à membrane d’électrolyte polymère, sorte de pile à combustible inversée, pour décomposer le dioxyde de carbone et l’eau puis les convertir en oxygène, hydrogène et monoxyde de carbone.

Ces éléments sont ensuite transformés en méthane, puis en polyéthylène, en éthanol ou en kérosène. En phase de test pour le moment, les résultats seront évalués à la fin de l’année. Outre l’aspect environnemental, cette solution permettrait à l’US Air Force de gagner en autonomie et d’être moins vulnérable face aux attaques de convois de carburant.

Voyage en graisse. L’US Air Force est loin d’être seule sur le créneau du carburant synthétique. Plus près de nous, un Airbus d’Air France a, plus tôt cette année, traversé l’Atlantique avec un carburant à base…d’huiles de cuisson usagées. Ce carburant d’aviation durable (sustainable aviation fuel ou « SAF ») est composé essentiellement d’huile de cuisson usagée et peut permettre de baisser les émissions de CO2 d’à peu près 15%. Pas énorme, surtout que la technique pour obtenir ce carburant est plutôt complexe et, sans surprise, à peu près quatre fois plus onéreuse à produire que le kérosène d’origine fossile. L’autre alternative récente vient quant à elle d’Allemagne avec un étonnant projet de kérosène vert recyclant l’air pollué.

Alors, qui gagnera la bataille du ciel ? Cette fois, espérons simplement que ça ne se passera pas comme dans les blockbusters américains.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !