La RATP et la SNCF vont-elles rembourser les "victimes" de la grève ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La RATP et la SNCF vont-elles rembourser les “victimes” de la grève ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  20/12/2019 15:27
La RATP et la SNCF vont-elles rembourser les "victimes" de la grève ?

Si les usagers des transports publics français souhaitent être indemnisés, il va falloir que les dirigeants des différentes entreprises concernées accordent leurs violons. Voici un point sur les déclarations de chacun.

Service minimum & remboursement partiel. Alors que la grève entrera lundi 23 décembre dans sa quatrième semaine et qu’aucune trêve ne semble se dessiner pour les fêtes, quid des remboursements des pass Navigo ou des billets TGV ? Vendredi 13 décembre, sur l’antenne d’Europe 1, Catherine Guillouard, la PDG de la RATP était catégorique : “Bien sûr que nous allons rembourser.” Avant de nuancer… “Pour les modalités, on verra. Il y aura un plan de remboursement qui prendra en compte les modalités du service effectué.” Des propos qui laissent à penser que le remboursement ne devrait pas être intégral du côté de la RATP. L’entreprise devrait, avant de prendre une décision, faire le compte des différentes lignes du métro parisien ayant assuré un service minimum (en sachant que les lignes 1 et 14 sont entièrement automatisées).

Du côté de la SNCF, Alain Krakovitch, le directeur général de Transilien, s’est prononcé très tôt sur cette question. Et le son de cloche est le même : “Il y aura des indemnisations concernant les lignes sur lesquelles le service minimum ne sera pas respecté.” Pour le reste, la SNCF s’est engagée à rembourser tout surcoût lié à l’annulation de ses trains et à l’achat d’un nouveau billet.

Un train peut en cacher un autre. Concernant la région francilienne (la plus impactée par le mouvement social contre la reforme des retraites), c’est vers Valérie Pécresse qu’il faut se tourner. L’élue de droite cumule en effet les postes de présidente de la région Île-de-France et de présidente d’Île-de-France Mobilités (anciennement STIFS). Avant même le 5 décembre, Valérie Pécresse avait prévenu que si le service minimum n’était pas assuré dans les transports franciliens, elle demanderait un remboursement pour les usagers.

Le jeudi 19 décembre dernier, elle souhaitait la création d’une plateforme dédiée sur le site Vianavigo.com dès le 1er janvier 2020. Invitée au micro de RTL, elle a explicitement demandé “à la RATP et à la SNCF de rembourser les voyageurs intégralement pour tous les jours de grève“. À ce moment des perturbations, la présidente évaluait le coût à “environ 100 millions d’euros“.

En conclusion, il faudra attendre que le conflit s’achève pour qu’un bilan soit dressé et que des décisions définitives soient prises sur la question d’un remboursement partiel ou intégral des voyageurs. Des associations telles que SOS usagers et 60 millions de consommateurs scrutent les pourparlers à la loupe et tentent de peser dans les décisions.

Grèves RATP SNCF

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !