La première vraie voiture volante arrive dès 2021 et fonce à 320 km/h
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La première vraie voiture volante arrive dès 2021 et fonce à 320 km/h
Robin Ecoeur |  09.12.2019
La première vraie voiture volante arrive dès 2021 et fonce à 320 km/h

Lors d’un événement à Miami, l’entreprise néerlandaise Pal-V a annoncé la commercialisation de son véhicule « tout-terrain » capable de rouler sur terre comme de voler dans les airs.

À force d’en entendre parler, de voir des vidéos de démonstrations et de découvrir les projets de plusieurs constructeurs, le concept de voitures volantes s’approche tous les jours un peu plus de la réalité. Avec la société PAL-V, cette réalité est vraiment proche. L’entreprise néerlandaise, qui travaille sur ce projet depuis plus de douze ans, a annoncé le décollage de son véhicule, considéré comme « la première véritable voiture volante », en 2021. L’engin, qui se transforme en avion ou en voiture en l’espace de 10 minutes, roule et vole avec de l’essence (c’est le seul point négatif) jusqu’à 160 km/h sur route et 320 km/h dans les airs.

Décollage imminent. Même à 540 000 euros, 70 engins auraient été précommandés. Ce qui différencie PAL-V d’autres constructeurs, c’est que les Néerlandais ont fabriqué une voiture qui rentre dans le cadre légal existant, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas besoin d’attendre un changement de loi pour faire voler leur engin. « Nos équipes ont réussi à créer une voiture volante innovante qui répond aux normes de sécurité existantes déterminées par les organismes de réglementation de tous les pays du monde », affirme le dirigeant de PAL-V Robert Dingemanse. Cela signifie aussi qu’il faut posséder un permis de conduire et de voler pour prétendre se mettre au volant de cette voiture volante.

Pilote. Cela reste un atout de taille, surtout quand les autres projets sont retardés par les discussions pour définir un cadre législatif pour les voitures volantes. L’agence européenne de sécurité aérienne a tout même déclaré, concernant les appareils « hybrides ou électriques à décollage vertical » seulement, qu’il faudra porter un uniforme et cumuler plusieurs heures de vol. Mais avant que tout le monde se mette d’accord, la PAL-V a le temps de voler au-dessus de leurs têtes sans sourciller.

Etats-Unis Voiture volante

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire