Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La playlist SEAT à écouter dans sa voiture n°14

    Chaque semaine, le meilleur de la musique à écouter en voiture

    Uffe – Curtains
    Jeune étudiant en design expatrié à Amsterdam, le Danois Uffe Christensen transmet avec finesse sa passion pour le jazz en la mélangeant intelligemment à des mélodies électroniques. Ce zinzin explore les voies impénétrables de l’expérimentation pour créer un pont hallucinant entre black music et sonorités de demain. C’est comme si le jazz passait dans un filtre informatique. Magique et magnétique.

    Dalot – Lift
    Dalot alias Maria Papadomanolaki combine à merveille des ambiances tempérées et des textures électroniques qui émeuvent de part en part. Lift est un titre lisse, un ascenseur émotionnel tout en subtilité, dans lequel se glissent discrètement des influences indie occidentales et des notions érudites de l’ambient music.

    Bryde – Help Yourself
    La jeune galloise roule en solo avec pour seules armes une guitare imperturbable et sa voix sans peur. Et quelle voix ! Une voix qui provoque la stase, l’admiration et le fantasme de pouvoir la caresser de l’ouïe à chaque instant. Bryde est une véritable révélation sur la scène rock britannique, qui se débrouille seule contre vents et marées, en prenant possession de notre âme à chaque note qu’elle joue. Et à chaque mot qu’elle chante. On a rarement entendu une force d’attraction aussi puissante et indomptable. La fille spirituelle de PJ Harvey n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Neon Indian – Techno Clique
    Grand prêtre de l’indie-dance, Neon Indian jette avec une nonchalance exquise dans sa marmite beats dansants, synthés bizarroïdes et des tonnes de boules à facettes pour concocter une musique pop toujours aussi omnipotente. De la dance music, de la vraie.

    Phosphene – Wild Decay
    Rythmiques entrainantes, douces notes de guitares et ambiances planantes. Le trio Phosphene se nourrit aux échos pour mieux nous faire ingurgiter une musique enchanteresse et cajoleuse. Une dream-pop chaleureuse jouée à l’ancienne, à la six cordes, qui n’est pas sans rappeler les ballades des très grands The Smiths.

    Black Cab – Uniforms
    Les Australiens de Black Cab livrent une musique pop dantesque qui rend un hommage flagrant tant à A-ha qu’à l’âge d’or de New Order. D’un potentiel corruptible exacerbé, les synthés ultra-spatiaux de Uniforms trouveraient aisément leur place sur les ondes radio britanniques des années 80.

    Nite Fields – Voyeur
    Nite Fields maitrise avec une grande dextérité l’assortiment entre trance, new wave et dark-pop. Titre sombre, obsédé et obsédant de par ses notes de guitares cristallines et sa tapisserie sonore rétro-futuriste, Voyeur est un titre qui reluque nos émotions pour mieux les dominer sur le dancefloor.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.