La péninsule cachée de Central Park
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La péninsule cachée de Central Park
Redac Détours |  19.05.2016
La péninsule cachée de Central Park

80 ans après sa fermeture, une parcelle secrète de terrain en plein milieu de Central Park a été rouverte au grand public.

On croit parfois que les endroits les plus incroyables se trouvent à l’autre bout de la planète, peu importe où l’on se trouve. Mais comme Manuel Herrero nous l’a encore expliqué lors de sa dernière escapade en pirogue, il n’est pas toujours nécessaire de partir très loin pour s’éloigner beaucoup. Certes, la planète grouille de lieux insolites, qu’il s’agisse d’un lac rose en Australie ou d’un village de glace au Japon. Mais une destination un peu particulière vient de sortir de l’oubli. Et elle se trouve en plein Central Park…

Baptisé Hallet Nature Sanctuary (ou tout simplement « le Sanctuaire »), ce petit bout de terre – qui fait tout de même 1.6 hectares – n’a rien à voir avec le mystérieux lieu de culte découvert dans les montagnes chinoises. Il s’agit simplement d’une micro-péninsule cachée au milieu du plus célèbre parc du monde. Fermée dans les années 30, il a fallu attendre 80 ans pour que la ville de New York rouvre cette parcelle de terrain où vivent en symbiose érables norvégiens, glycine japonaise et cerisiers noirs. C’est d’ailleurs à cause de ces espèces envahissantes que le Sanctuaire est resté à huit clos. Pour débarrasser le gazon de ces arbres vikings et ces fruits aussi noirs que le côté obscur de la Force, une somme colossale a été soulevée par le comité d’entretien de Central Park : 40 millions de dollars ! Quand on y pense, ça coûte cher le jardinage quand même…

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire