La NASA aurait trouvé la solution pour aller à la vitesse de la lumière
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La NASA aurait trouvé la solution pour aller à la vitesse de la lumière
Hilaire Picault |  17.10.2019
La NASA aurait trouvé la solution pour aller à la vitesse de la lumière

Les autres galaxies bientôt à deux stations de métro de chez nous ? Possible, grâce à un accélérateur ionique permettant d'atteindre 99% de la vitesse de la lumière (soit presque 300 000 km par seconde).

Vers l’infini et au-delà. Ici, il ne s’agit pas de lancer des fusées, mais bien de se déplacer dans le vide spatial. Un voyage hautement coûteux énergétiquement et affreusement long. Or, dans un avenir (quand nous aurons installé une base lunaire et posé le pied sur Mars si l’on en croit Elon Musk & co) la question des déplacements entre ces points deviendra cruciale.

Jusqu’ici, la NASA misait sur la propulsion spatiale à grands renforts de propergol. Elle vise désormais la propulsion nucléaire. Mais les travaux d’un de ses chercheurs présente une toute autre piste : remplacer la réaction chimique par un accé­lé­ra­teur de parti­cules.

C’est ce qu’imagine le concept de « moteur héli­coï­dal » de l’ingénieur David Burns. Schématiquement, c’est une hélice dans laquelle des ions emprisonnés sont soumis à des accélérations. Dans le vide, le déplacement des particules générerait une poussée dont profiterait le vaisseau spatial. Pour ceux qui veulent les détails de l’affaire pour la reproduire dans leur jardin, ils peuvent lire les détails ici. Mais selon son concepteur, les gains sont plus qu’impressionnants :

Le moteur hélicoïdal pourra « atteindre 99% de la vitesse de la lumière si vous avez assez de temps et d’énergie » et la maintenir longtemps sans ravitaillement de carburant.

Si l’exploration de l’espace profond vient d’emblée en tête, David Burns envisage une utilisation « pour le maintien à long terme de stations satellites ». Mais ne confondons pas vitesse et précipitations : de nombreux autres chercheurs vont devoir se pencher sur ces travaux théoriques avant qu’un quelconque prototype du moteur soit fabriqué. On saura alors si Burns est un génie ou un illuminé. D’autant qu’il confie avoir mené toutes ces recherches pendant ses week-ends et vacances…

NASA voyage spatial

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire