La Haute-Savoie propose des vélos électriques pour grimper en montagne sans effort
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La Haute-Savoie propose des vélos électriques pour grimper en montagne sans effort
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  15.11.2019
La Haute-Savoie propose des vélos électriques pour grimper en montagne sans effort

Depuis 2015, la commune des Gets offre une flotte de VAE pour se déplacer sans effort mais sans voiture dans toute la station et ses environs. La montagne, ça vous gagne !

Une première en Europe. Depuis l’essor de l’écotourisme, les stations de sports d’hiver incitent les voyageurs à vivre leurs vacances en respectant la nature. Le pas qui coûte le plus aux montagnards de passage est celui de lâcher sa voiture. Difficile pourtant de placer des bus partout. Ces territoires pentus ne motivent pas non plus à la « mobilité active », telle la marche ou le vélo. Pourtant, prenant tout le monde à contre-courant, la station des Gets a ouvert en 2015 le premier service de vélos électriques à emprunter en montagne.

Vertigineux Vélib’. En tout, une trentaine de vélos à assistance électrique sont disponibles dans le village et les hameaux alentours. Après s’être inscrit, on peut badger pour en décrocher un des six bornes de recharge et le redéposer dans n’importe quelle autre. Le service est facturé 1 euro par demi-heure, pour une demi-journée, puis 2,50 euros au-delà de 4 heures. Pour encourager cet usage propre tous les jours, la première demi-heure de votre trajet est offerte.

Station de champions. La ville des Gets avait un lien de longue date avec la petite reine, puisque la station avait accueilli sur ses pistes les championnats du monde de VTT en 2004 et qu’elle les hébergera à nouveau en 2022. Mais cette implantation a de quoi surprendre. Pourtant, le lourd investissement (160 000 euros en tout) a trouvé son public, aussi bien pour les touristes que les habitants.

Selon le conseiller municipal des Gets, la fréquentation du service est en constante augmentation : « L’idée m’est venue en utilisant le service présent sur Lyon, raconte Simon Bergoend à Positivr. Pourquoi ne pas développer la même chose aux Gets ? » Un coup de génie puisque en trois saisons, Getslib’ a comptabilisé 550 inscriptions et 5500 trajets. Et bien sûr, ça continue de grimper.

montagne vélo électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire