" layout="nodisplay">
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Accueil / Transports en commun / La France vient d’ouvrir sa première autoroute sans péage : comment ça marche ?
Robin Ecoeur |  14/07/2022 18:25
La France vient d'ouvrir sa première autoroute sans péage : comment ça marche ?

Depuis le 1er juillet 2022, une portion de la nouvelle autoroute A79 dans l’Allier est désormais en « flux libre », c’est-à-dire sans péage physique. D’ici octobre, l’intégralité de cette route de 88 kilomètres fonctionnera sans barrière.

S’arrêter aux barrières d’un péage, c’est de l’histoire ancienne. Enfin, surtout sur la nouvelle autoroute A79 dans l’Allier (Auvergne-Rhône-Alpes) qui relie Montmarault à Digoin. Depuis le 1er juillet, cet axe est en « flux libre », c’est-à-dire qu’il n’y a plus de péages physiques où il faudrait ralentir, s’arrêter, payer puis repartir. A la place de l’ancien système, le concessionnaire ALIAE, la filiale du groupe Eiffage en charge de l’exploitation de cette route, a installé des portiques, six au total. Quand un véhicule passe dessous, des détecteurs équipés de caméras à infrarouge identifient les plaques d’immatriculation — ou les badges de télépéage — des véhicules.

C’est bon pour la planète aussi. Plus besoin donc de s’arrêter ou de prendre un ticket. « En supprimant l’arrêt et le redémarrage des véhicules thermiques aux barrières, nous contribuons à diminuer significativement les émissions de CO2. Un poids lourd chargé à 40 tonnes consomme 2 litres de carburant supplémentaires, lors du passage à une barrière », explique Isabelle Lacharme, directrice d’exploitation d’Autoroute de liaison Atlantique Europe (ALIAE), au journal Le Monde. En fluidifiant le trafic, ce système permet aussi de réduire les embouteillages. Et comme le précise l’APRR sur cette page, « c’est aussi une économie de papier, car il n’y aura plus de distribution de tickets de péage ».

Comment payer ? Ne pas passer par une barrière physique ne signifie pas pour autant que le trajet est gratuit. Au total, il y a quatre solutions de paiement. La première, notamment pour ceux qui emprunteraient cet axe régulièrement, est le badge de télépéage. Celui-ci est détecté par les portiques et l’usager reçoit sa facture à la fin du mois. Les automobilistes peuvent aussi se créer un compte en ligne en indiquant la plaque d’immatriculation du véhicule. Ils seront ensuite débités à chaque passage. La troisième solution est de payer en ligne avant, durant ou après son trajet, sans passer par l’étape de création d’un compte. Enfin, pour ceux qui n’ont pas de smartphones par exemple, des bornes de paiement seront installées sur les aires de repos et de service de l’A79.

Levage progressif des barrières. Pour le moment, une première portion de 30 kilomètres à été ouverte. Elle sera gratuite jusqu’en octobre, date de la mise en service complète de l’A79 sur 88 kilomètres. À partir de là, l’axe deviendra payant. Des panneaux à l’intention des usagers seront déployés pour fournir toutes les informations concernant le fonctionnement et le paiement. Les automobilistes devront s’y habituer, car d’autres portions d’autoroute devraient bientôt suivre le chemin de l’A79. La Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef) a déjà annoncé qu’elle comptait elle aussi supprimer les barrières de péage sur l’axe Paris-Caen d’ici 2024. Bientôt la fin d’une époque, comme dirait l’autre.

Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !
Exit mobile version