La Fnac se lance dans le business du... scooter électrique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La Fnac se lance dans le business du… scooter électrique
Robin Ecoeur |  12/01/2021 09:59
La Fnac se lance dans le business du... scooter électrique

Le constructeur français RED Electric s’associe au groupe Fnac Darty pour vendre et louer trois modèles de deux-roues dits "non polluants".

En mode électrique. En allant à la Fnac pour acheter, disons, un livre, un vinyle ou une enceinte connectée, vous avez sûrement vu des objets que l’on ne voyait pas avant dans le magasin : des cafetières ou encore des trottinettes électriques. En effet, depuis 2016 et l’acquisition par le groupe de Darty, la frontière entre les deux enseignes s’est peu à peu effacée pour mener des actions commerciales communes. La dernière en date ? L’annonce de la commercialisation et de la location de scooters électriques. Leur choix s’est porté sur le constructeur français RED Electric pour trois engins de sa gamme « Model E ».

Grosse autonomie. Les trois modèles ont des caractéristiques différentes. Par exemple le E50 possède une vitesse maximale de 45 km/h et une autonomie de 300 km. Le E100 grimpe à 80 km/h mais avec une autonomie moindre (220 km) et enfin le E125 est le plus rapide (120 km/h) et il est doté d’une autonomie de 200 km. Les scooters sont équipés d’un écran 7 pouces, ils peuvent s’allumer sans clé à distance via une application et un système anti-vol prévient le conducteur en cas de pépin.

L’achat du scooter fournit aussi un chargeur (temps de charge non indiqué) mais le constructeur annonce la sortie, en option, d’un chargeur plus puissant pour « faire le plein » en 2h30. Sinon, une prise classique suffit. « Selon les modèles, on peut se contenter d’une batterie ou rajouter des batteries additionnelles afin de gagner en autonomie », souligne au Parisien le directeur général délégué de RED Electric, Bertrand de La Tour d’Auvergne. Il sera également possible de suivre, depuis son téléphone, l’évolution de la recharge des batteries.

https://twitter.com/RedElectric_FR/status/1346747779868225536

La Fnac collabore. Côté prix, le premier modèle sera vendu à 3990 euros, le second à 5990 et le troisième à 8990 euros. Une formule en location sera aussi possible, avec des tarifs allant de 79 à 169 euros par mois. Pour le moment, seulement 15 magasins proposent ces scooters à la vente et à la location, et 15 autres les auront avant la fin du mois de janvier. Dans les autres commerces, des précommandes sont d’ores et déjà possibles.

La transition de la Fnac vers la micro-mobilité n’est pas prête de s’arrêter. L’enseigne, qui s’était déjà associée à la marque de vélo électrique Angell fondée par Marc Simoncini (Meetic) par exemple, poursuit sa mutation. La Fnac n’est vraiment plus ce qu’elle était.

Plus d’infos par ici.

FNAC micro-mobilité Mobilité urbaine ville

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !