Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La croisade d’un artiste contre les dangers des réseaux sociaux

    Selon lui, Facebook est comme un paquet de cigarettes

    A l’heure du tout-instantané et des interactions sociales numériques, un créatif slovaque a imaginé des maquettes pour sensibiliser les internautes sur les dangers des réseaux sociaux.

    Avant l’arrivée en fanfare de Facebook sur le marché Français en 2007, les interactions sociales sur le web francophone se trouvaient à un stade encore embryonnaire. On se souvient encore des blogs sur Skyrock que les parents voyaient comme de banals journaux intimes numériques (des journaux intimes sur Internet, comment ?). Entre des gifs multicolores capables de donner des crises d’épilepsie, des sites visuellement très moches et des noms d’utilisateurs suivant un schéma précis (« JeanJacquesBoGossdu68 » par exemple), la toile semblait dépeindre les années 90 dont les porte-étendards pop-culture rassemblaient les Power Rangers, Hartley Coeur à Vif et les émissions loufoques (mais génialissimes, il faut bien l’avouer) de AB1, le Club Dorothée en première ligne.

    Et puis tout a changé. Les blogueurs ont commencé à devenir légion, MySpace a commencé a lentement décliner, ceux qu’on appelle les « geeks » ont commencé à voir arriver des individus lambda sur les forums de jeux vidéo et de santé… Et une minorité de personnes issues du grand public a finalement envahi petit à petit ces places d’échanges entre internautes. Et enfin, le média social de Mark Zuckerberg a rebattu les cartes pour tisser un miroir de notre société si détaillé qu’il est devenu progressivement un reflet de nos vies. Internet, ancien « the place to be » de la génération digital devient l’espace conversationnel n°1 du grand public. Et aujourd’hui, la frontière entre vie réelle et vie numérique est si mince que l’on peine à la voir dans ce spectre de photos de bébés, de vidéos de chats et de posts promotionnels pour des marques de lessive.

    Nos vies sont désormais connectées les unes aux autres grâce au net, ce qui n’est pas sans façonner certaines addictions. L’artiste slovaque Slavo Glinsky a donc décidé de lutter contre cette sensation en créant des maquettes inspirationnelles pour sensibiliser les internautes aux dangers provoqués par Facebook – et par les réseaux sociaux dans leur globalité. C’est à travers la plateforme de partage créatif Bored Panda qu’il s’exprime pour expliquer son geste : « Utiliser les réseaux sociaux de nos jours est si addictif que l’on peut comparer ça à fumer depuis cinquante ans. Mon but est de montrer comment cela vole votre attention et vous engage davantage, mais de façon moins joyeuse et plus déprimante ».« Utiliser les réseaux sociaux de nos jours est si addictif que l’on peut comparer ça à fumer depuis cinquante ans. Mon but est de montrer comment cela vole votre attention et vous engage davantage, mais de façon moins joyeuse et plus déprimante ».

    Et à bien y réfléchir, il est vrai que très peu de personnes semblent comprendre et maîtriser les codes de chaque site de réseautage social, comme si chaque échange ne comptait pas pour eux dans la vraie vie. C’est ainsi que l’on voit apparaître dans les fils d’actus Twitter des messages tels que « Je mange une pomme » ou que l’on voit des gens sur Facebook se plaindre parce que « la vie est trop dure »… Ou au contraire se réjouir, en postant une vidéo des premiers pas de son bébé. Pour Slavo Glinsky, les réseaux sociaux sont en effet des espaces de connexion « sociale », mais ces derniers ne valent pas une bonne conversation en terrasse autour d’un café. Si une telle image se révèle profondément cliché, prenez une table de jeunes au hasard et regardez le nombre de smartphones qui y sont posés…

    C’est ainsi que l’artiste, pour lutter en faveur des véritables interactions entre individus, a incrusté dans des fils Facebook, Twitter et Instagram fictifs des étiquettes de paquets de cigarettes pour attirer l’attention des internautes. Et prenez garde car selon lui, « parcourir des flux Facebook peut endommager vos relations et diminuer fortement vos interactions sociales ». Mais rassurez-vous, comme l’artiste le mentionne si bien dans l’une de ses maquettes, « les gens autour de vous peuvent vous aider. Parlez-leur ».

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.