" layout="nodisplay"> La Chine lance un "train céleste" qui avance sans carburant, ni électricité
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / La Chine lance un “train céleste” qui avance sans carburant, ni électricité
La Chine lance un “train céleste” qui avance sans carburant, ni électricité
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  16/08/2022 16:11
La Chine lance un "train céleste" qui avance sans carburant, ni électricité

Le Red Rail fonctionne par le jeu de puissants aimants qui lui permettent d’avancer sans consommer d’énergie du tout. Sa construction, par contre, n’est pas sans empreinte sur l’environnement…

Hallucination. Le Red Rail porte plutôt mal son nom : si le wagon est rouge, le rail est parfaitement bleu. Mais ce transport innovant, dévoilé cet été dans la province de Xingguo au sud-est de la Chine, réserve bien d’autres surprises. On pourrait le prendre pour un monorail suspendu mais en vérité il ne touche pas la voie ferrée ; il la repousse.

https://twitter.com/CPEC_UPDATE/status/1557814600808144896?s=20&t=3AoU_VhSJT8aV04GTJs_xw

Train volant. Perché à 10 mètres du sol, ce train à sustentation magnétique (ou Maglev) utilise des aimants disposés autant dans le rail que dans ses « roues » (des leviers en fait, puisque le wagon ne roule pas). Les deux se repoussent par cycle, ce qui génère un mouvement de la cabine le long de l’axe. Le tout sans consommer aucune énergie pendant le trajet. Pas plus mal, puisque l’électricité locale est produite au charbon… En pleine crise énergétique mondiale, ce nouveau train chinois est la promesse d’un miracle. Ou d’un mirage ?

De la mine au ciel. Car pour réaliser cette performance physique de train volant, il faut avoir recours à des minerais spécifiques : des aimants aux terres rares dont la Chine est un des seuls producteurs. Salissants à miner, lourds à transformer, ajoutez à l’empreinte de ce minerai un petit soucis que confessent les chercheurs au South China Morning Post : il émet “de légères radiations électromagnétiques“. Gloups. Seul avantage : les infrastructures auraient coûté un dixième seulement de celles d’un métro occidental. Au moins le choix de la Chine est clair : les économies plutôt que l’environnement.

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !