La Bretagne installe 500 km de routes connectées pour éviter les accidents
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La Bretagne installe 500 km de routes connectées pour éviter les accidents
Hilaire Picault |  30/12/2019 11:38
La Bretagne installe 500 km de routes connectées pour éviter les accidents

Des bornes-relais captent les dangers signalés par les automobilistes et les retransmettent aux centres de gestion routiers. Les secours sont accélérés et les congestions évitées.

Avant l’ère des voitures autonomes, qui arrivera d’ici quinze ans, le temps des voitures communicantes a déjà commencé. Il aura fallu cinq ans pour voir apparaître 500 kilomètres de voies raccordées entre Rennes, Saint-Brieuc et Saint-Malo, mais aussi sur tout le périphérique nantais.

Le concept est le même que sur Waze : chacun signale depuis son tableau de bord un véhicule dangereux, du verglas ou un obstacle sur la voie, ou peut avertir de son pneu crevé. Le véhicule envoie l’information à des antennes installées sur le bord des routes par la Direction interdépartementale des routes qui vont relayer le signal jusqu’aux services de sécurité et d’équipement ainsi qu’à tous les autres automobilistes.

Scoop

Ce projet, baptisé « Scoop » est un sacré gain de sécurité routière. Comme le résume la Direction des routes de l’Ouest, l’objectif est d’« améliorer la sécurité des usagers et […] la fluidité du trafic ». Conscients des problèmes à venir, les automobilistes alertés seront plus vigilants et pourront prendre les décisions pour les éviter. Comme le relate 20 Minutes, la compagnie BreizhGo a équipé ses cars de ce système. Avertis dès qu’il y a un ralentissement, les chauffeurs peuvent trouver un itinéraire alternatif et arriver à l’heure.

Le transfert des infos est entièrement sécurisé et anonymisé. Ce système pourrait même être automatisé et intégré de série par les constructeurs – certains y travaillent déjà. Nos voitures communiqueront seules en cas de freinage d’urgence ou de déclenchement de l’airbag. Un tel réseau intéresse aussi la SNCF qui veut réduire les accidents ayant lieu aux passages à niveau.

La gendarmerie quant à elle envisage de l’utiliser pour communiquer des infos urgentes comme les alertes enlèvement. À long terme, les signalements pourraient remplacer nos radars. Autant de raison pour lesquelles l’expérimentation et le déploiement des routes connectées vont continuer un peu partout en France en 2020.

route connectée V2V

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !