Jogger sans puer ? Oui, dans un survêt en fibre de... café !
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Jogger sans puer ? Oui, dans un survêt en fibre de… café !
Henri Presson |  10.03.2017
Jogger sans puer ? Oui, dans un survêt en fibre de... café !

Bye bye les fibres synthétiques ! Un fabricant taïwanais a développé un textile en éco-fibres à base de marc de café. En plus de limiter les déchets, il détruit les odeurs. What else ?

Le marc et l’odeur. Il y a 12 ans, Jason Chen, un industriel taïwanais spécialisé dans le textile, était attablé avec sa femme dans la boutique d’une trop célèbre chaîne de café à emporter. Il remarque alors une cliente qui demande à récupérer le marc de café. Devant son air étonné, sa femme lui explique que le marc est souvent réutilisé comme déodorant domestique. Elle ajoute en blaguant qu’il ferait bien d’en mettre aussi dans ses vêtements, car il a tendance à sentir le vestiaire sale après son footing. Jason Chen a pris sa femme au mot.

Écolo et protecteur, il est fort, ton café ! Quatre années de recherches au sein du fabricant Syntex et quelques brevets plus tard, il crée S.Café, entièrement dédié à la fabrication de textiles en marc de café. À la différence du coton et du polyester (les deux principales fibres disponibles sur le marché), les fibres en marc de café sont anti-odeur, offrent une meilleure aération, une meilleure protection aux U.V. et sèchent plus rapidement. On comprend qu’une quarantaine de marques, dont Asics et Timberland, les aient ajoutées à leurs collections.

Énergie renouvelée (à chaque tasse). Jusqu’alors, c’est le charbon actif qui était utilisé dans les textiles pour piéger les mauvaises odeurs. Avec le marc de café, on tient une solution écologique et déjà disponible en quantité astronomique : 600 000 tonnes de marc sont jetées chaque année uniquement en France.

Un maillot nécessite le recyclage des déchets générés par trois tasses de café et cinq bouteilles de plastique

De l’autre côté de la planète, à Taïwan, ce sont les employés de S. Café qui récupèrent le marc sur le chemin de leur travail, afin de réduire au minimum l’empreinte carbone de la fabrication de ces textiles, déjà utilisés par une centaine de marques. Impossible, pour une fois, que « Made in Taïwan » ait une connotation péjorative ! Plus d’excuse pour ne pas faire votre jogging ! Et tant que vous y êtes, ramassez un peu de marc sur la route.

Envie d’un survêtement ristretto ? C’est par là : scafefabrics.com

Café Recyclage sport

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire