Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un jeune Français va traverser l’Europe pour nettoyer 6000 km de déchets

    À 27 ans, Kevin Plessis s’est lancé une mission : rallier l’Espagne depuis le nord de la Norvège, à patte et en ramassant le plus de déchets possibles sur son chemin.

    Top départ. Le 5 avril, Kevin était au Cap Nord en Norvège, prêt à affronter seul et sans assistance les 6000 kilomètres qui le séparent de la ville de Tarifa en Espagne, située tout au sud du pays. Le Français, originaire de Nantes, va traverser dix pays, au rythme d’environ 40 kilomètres par jour, durant plus de six mois. Mais Kevin ne fait pas (uniquement) ce périple pour se prouver qu’il en est capable : le jeune homme va récupérer les détritus qu’il trouvera sur son chemin afin de sensibiliser aux problèmes qu’ils représentent pour l’environnement.

    https://www.facebook.com/kevinplessisaventurier/photos/a.1239644266200425/1240158846148967/?type=3&theater

    Le suivre en temps réel. Tous les soirs, il réalise le décompte des kilomètres parcourus, des jours et du nombre de déchets ramassés, qu’il partage ensuite sur les réseaux sociaux. Par exemple, le 7 avril, il a parcouru 24 kilomètres et ramassé 23 déchets, soit l’équivalent de 0,3 kilos par kilomètre. « À priori je devrais pouvoir stocker pas mal de déchets, a précisé Kevin au site L’info Durable. Mais si je tombe sur un canapé, par exemple, je pense que je le géolocaliserai et j’enverrai les informations à des associations locales pour qu’elles s’en chargent. »

    https://www.instagram.com/p/Bv9lVOUhzu0/

    Faire face aux imprévus. Un sac à dos, une tente et un traîneau pour transporter son équipement : Kevin n’a pris que l’essentiel afin de pouvoir stocker le maximum de déchets en plus de ses affaires. « J’ai une tente avec moi pour bivouaquer tous les soirs et en matière de nourriture, je pars avec 45 jours de repas lyophilisés. Ensuite, il faudra que je me débrouille tout seul, avec la chasse, la pêche, la cueillette », explique le Nantais. Aux dernières nouvelles, Kevin a crevé son matelas et dort depuis avec son « sac à dos, des vêtements, un sac poubelle, des serviettes et même de la paille et des branches récupérés aux alentours », écrit le jeune homme sur Instagram. L’aventure, c’est l’aventure.

    View this post on Instagram

    Europe, i'm coming !

    A post shared by Kevin Plessis (@kevinplessis_aventurier) on

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.