Ce Japonais a construit son propre Goldorak (et il marche)
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ce Japonais a construit son propre Goldorak (et il marche)
Mehdi Karam |  24.08.2018
Ce Japonais a construit son propre Goldorak (et il marche)

Par contre, 8,50 mètres de haut pour 5 tonnes à la pesée, autant dire que ce géant de fer n'est pas facile à garer partout.

Docteur Slump. Masaaki Nagumo est un ingénieur japonais. Son dada, ce sont les mangas, en particulier Mobile Suit Gundam. Sauf qu’au lieu de se faire un cosplay comme n’importe quel fan, lui aime construire des mechas, les super-robots de combat de ses œuvres préférées.

Attention, il ne s’agit pas de reproductions inertes, façon statuette de collectionneur XXL : elles fonctionnent.

Robot boulot dodo. LW Mononofu est un sacré bébé-robot. Il aura fallu six ans à Nagumo pour achever son œuvre, débutée en 2011. Désormais, il peut se déplacer à son bord, depuis le cockpit planqué dans le buste du robot. Le contrôle des bras, jambes et des doigts est totalement indépendant, de même que celui des canons qui, heureusement, ne tirent que des balles en mousse.

Nagumo peut donc l’utiliser pour aller bosser fièrement, épater la galerie ou, comme c’est le cas ici, devenir une star du web. Au choix. Il confie que le meilleur reste à venir. Va-t-il créer une armée de Transformers pour remplacer les voitures ou pour réduire les bouchons en ville ?

exosquelette japon Robot

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire