Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    En finir avec l’isolement des séniors grâce à ces minibus autonomes

    Le Japon expérimente actuellement une navette sans chauffeur pour les personnes âgées vivant dans les coins reculés. Une initiative qui va briser l’isolement des seniors et leur permettre de conserver toute leur place dans notre société. Roulez vieillesse !

    « Il est où le cu-cul, elle est où la tê-tête ? ». C’est un peu ce qu’on se demande en voyant cette navette autonome en forme de brique. Si son design n’est pas très noble, sa mission l’est : désenclaver la commune de Nishikata, située à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo, où les bus et les taxis sont rares, et permettre aux personnes âgées de sortir de l’isolement. Cette petite navette de six places, roulant à la modeste vitesse de 10 km/h, permet en effet d’embarquer les seniors vers les villes proches munies de bureaux de poste, de banques, de médecins et d’autres services indispensables.

    Enfoncer la pédale. DeNA, la société qui a mis au point ce Robot Shuttle est actuellement en train de tester la fiabilité du dispositif, notamment ses réactions aux imprévus sur la route. Des capteurs sur les banquettes confirment que les passagers sont convenablement installés avant le démarrage. D’après Reuters, ses usagers l’ont adopté et certains, comme Susumu Shimazaki, 72 ans, veulent désormais appuyer sur le champignon : « Les voitures autonomes seront utiles dans l’avenir, mais j’aimerais qu’elles roulent plus vite. Au moins à 40 km/h. »

    Seniors = 1/3 de notre société. Il n’y a pas qu’au Japon que le Robot Shuttle peut être utile. Bien que nous sommes un pays relativement fertile, la pyramide des âges va nous jouer un vilain tour : en 2050, 1/3 de la population française aura plus de 60 ans. L’isolement social touche déjà 1,2 million de personnes de plus de 75 ans. Aussi, cette petite navette autonome permettra de créer un maillage dense. Les papys vivant en zone rurale ou mal desservie par les transports en commun pourront alors conserver leur autonomie, multiplier les activités et, pourquoi pas, se faire une virée en ville entre potes.

    Aussi, n’oublions pas qu’1/4 des plus de 65 ans sont membres d’une voire de plusieurs associations. Cette mobilité inclusive, c’est donc leur donner les moyens de leur investissement et préserver leur engagement associatif qui cimente notre société. C’est bon, on peut vieillir sans se faire de cheveux blancs !

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.